ARM lance sa deuxième génération de puces pour processeurs 64 Bits

Maj. le 27 février 2017 à 15 h 00 min

S’il y a bien un secteur actuellement qui est en plein bouleversement depuis quelques temps dans le monde des smartphones, c’est celui des processeurs. À peine un constructeur annonce-t-il son dernier modèle haut de gamme qu’un de ses concurrents lui emboîte le pas avec une nouveauté encore plus évoluée, et la course à la performance ne semble faire que s’accélérer ces derniers temps.

Après les multiples présentations des nouveautés sur les processeurs octo-core, que ce soit sur les Qualcomm Snapdragon, les MediaTek MT ou le prochain Samsung Exynos, on aurait pu être tenté de croire que l’accalmie se rapprochait. Mais il semble bien que les constructeurs de SoC vont avoir encore matière à améliorer leurs futures vitrines technologiques si on en croit les dernières nouvelles du côté d’ARM, spécialisée dans le développement des puces intégrées dans les processeurs.

Puces ARM Cortex deuxième génération 64 bits

Leader incontesté de ce marché malgré la concurrent d’Intel, on lui doit principalement la gamme Cortex qui équipent la grande majorité des SoC des smartphones et des tablettes disponibles sur le marché. Depuis un peu plus de deux ans (fin 2011 plus précisément), ARM a investi le nouveau marché des processeurs 64 bits avec sa gamme ARM-v8. Ses deux modèles, le Cortex-A57 « Atlas » et le Cortex-A53 « Apollo » équipaient encore les SoC Snapdragon 808 et 810 présentés récemment.

Deux nouveaux modèles Cortex : Maya et Artemis

Au cours de la présentation des résultats financiers de la firme, Simon Segars, PDG d’ARM, a ainsi annoncé l’arrivée prochaine de la deuxième génération de processeurs 64 bits de la marque. Si les deux modèles conserveront le nom de Cortex-A57 et A53, leur version deuxième génération sera respectivement appelée Maya et Artemis.

Ces dernières puces seront conçues pour être non seulement plus performantes, mais aussi plus petites que leurs prédécesseurs, un rendement accru qui passera également par une consommation réduite. Le but est à terme de favoriser la démocratisation du modèle de processeurs big.LITTLE sur tous les processeurs, avec une association des deux puces plus complémentaires pour des processeurs encore plus performants.

ARM a également annoncé en parallèle son intention de s’implanter durablement dans le milieu des objets connectés en ouvrant prochainement un centre de R&D à Taiwan spécialisé dans la production de puces à faible puissance et faible consommation pour offrir de nombreuses solutions aux constructeurs.

Via

Réagissez à cet article !
  • stert

    Faudrait penser à changer l’image d’illustration, les SoC sont des BGA en réalité et non des composants à pattes.

    • filaos

      Wouah, qu’est-ce que t’es instruit !!

      • stert

        Wouah qu’est ce que t’es utile !!

  • Antros Chain

    Est que quelqu’un pourrait m’expliquer car je suis perdu. Je vois pas la différence entre ARM Cortex et Snapdragon. Snadragon ce sont des processeurs et les ARM aussi mis il y en a dans les Snap. Je ne comprends rien. Si quelqu’un peut m’éclairer ce serait sympa.

    • 2sfhim

      Je crois que ARM développe et conçoit les processeurs et qu’ensuite il revend des licences à des fabricants (comme Snapdragon) qui peuvent les améliorer et les adapter à leurs besoins.

    • Stef80

      ARM, ce sont eux qui conçoivent les bases, l’architecture des processeurs. Ensuite, les licences d’utilisation sont achetées par des sociétés comme Snapdragon, nVidia, Samsung ou apple, qui les modifient, dans une moindre mesure (ils doivent respecter les spécificités ARM). Libre ensuite à ces sociétés de prendre tout ou partie du SoC. Par exemple, ils ne sont pas obligés d’intégrer sur le SoC un GPU MALI. Le GPU, DSP, FPU, contrôleur de périphériques sont des options à intégrer ou non au SoC final, qu’il soit S805, Exynos, K1 ou swift.

    • filaos

      http://www.anandtech.com/show/7112/the-arm-diaries-part-1-how-arms-business-model-works

      Avant que tout le monde te réponde des conneries…

  • filaos

    « ARM in 2011 introduced its first 64-bit microarchitecture, called ARM-v8A. It was first used in Apple’s iPhone 5s, introduced last September.

    ARM designs generic 64-bit processor designs based on ARMv8, which it has licensed to companies like Qualcomm, Advanced Micro Devices, Samsung and MediaTek. Apple developed its own processor based on ARM-v8A architecture. »

    Et ce sont bien les SUCCESSEURS des Cortex A53 et A57.

    « The Maya and Artemis chips will be based on the 64-bit ARMv8-A architecture. The chips will succeed the Cortex-A57 and A53 processor designs, which are expected to be used in ARM servers and Android smartphones due to hit the market later this year. »

    C’était intentionnel ou vous savez pas bien lire ?

  • Teddy Barbin

    Deuxième génération ??? Chapeau ! La première est donc déjà obsolète avant de sortir.
    Ca me fait penser au fait qu’on nous parle déjà de 5G, alors qu’on vient de nous pondre de la 4G avant même d’avoir eu le temps de bien optimiser et installer la 3G :)
    A bon entendeur..

    • Atlas

      C’est trop ca. Quand on pense que la 3G pourrait tourner vachement plus vite…
      Enfin, on dirait que cette nouvelle vient d’un monde parallèle où les telephones Android 64 bit seraient répandus.

      • Teddy Barbin

        Le monde à l’envers !

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !