Orange lance “Débit Confort”, l’internet mobile à 2 vitesses !

Date de dernière mise à jour : le 1 avril 2016 à 15 h 24 min

Lors de l’annonce de ses nouveaux forfaits, SFR avait présenté une option “internet mobile prioritaire” permettant de bénéficier “d’un débit généralement plus rapide que celui des autres utilisateurs”. L’affaire avait fait débat et aujourd’hui c’est Orange qui s’y met. L’opérateur historique lance une offre baptisée “Débit Confort” permettant à certains clients de profiter d’un débit deux fois plus rapide.

debit confort orange internet deux vitesses

L’option “Débit Confort” proposée par Orange ressemble sur de nombreux points à l’option “internet Mobile Prioritaire” de SFR. L’opérateurs historiques propose en en effet un service qui “permet d’être prioritaire en disposant d’un débit plus important – jusqu’à 2 fois plus rapide que le débit standard”.

La différence avec l’offre SFR, c’est que celle d’Orange concerne les gammes Orange Business. Elle “permet de prioriser les flux data sur le réseau mobile 3G/3G+/H+”.

Dans les lieux de forte affluence où le réseau peut être occasionnellement congestionné, l’option Débit Confort vous permet d’être prioritaire en disposant d’un débit plus important (jusqu’à deux fois plus rapide que le débit standard). Vous conservez votre confort d’usage en allant plus vite que les autres quel que soit votre terminal (smartphones, mobiles, tablettes et PC portables). (…) En vous priorisant sur le réseau l’option Débit Confort vous permet de transférer aisément et rapidement du contenu (téléchargement/envoi de fichier, mail, web…) et de rester opérationnel en maintenant réactivité, efficacité et productivité où que vous soyez en France métropolitaine, vous êtes prioritaire. – Orange –

Pour faire simple, cette nouvelle option permet donc à certains clients, détenteurs de certains forfaits pour les pros, d’être prioritaires sur tout le réseau de l’opérateur en France métropolitaine dès lors que les échanges de données sont trop importants dans une zone précise.

En gros, si vous choisissez cette option et que vous êtes dans une zone où beaucoup d’utilisateurs sont connectés, vous pourrez conserver un débit important alors que les autres utilisateurs seront au ralenti.

Pour profiter de cette option il y a plusieurs possibilités, mais dans tous les cas de figure il faut avoir un abonnement Pro :

  • Option gratuite pour les offres Business Everywhere Intense, Business Everywhere Abondance, Perforance Pro Partagé International, Performance Pro International
  • 10€/mois sans engagement pour les forfaits Business Equilibre, Business Everywhere Essentiel, Business Everywhere Connect 5Go/10Go/20Go, Performance Pro pour smartphone

Encore un manquement à la neutralité du net, l’ARCEP risque de s’en mêler

Comme SFR (avant de retirer son option), Orange propose donc un internet à deux vitesses. Ceux qui paient davantage pourront avoir un meilleur débit. Une stratégie qui n’est pas du goût de l’ARCEP.

Les opérateurs télécoms peuvent être tentés d’instaurer un Internet à deux vitesses, de faire payer un accès plus rapide à certains services, ce qui pourrait être la voie la plus créatrice de valeur à court terme. Mais on affaiblirait cette universalité des réseaux. En France aussi, il ne faut pas avoir peur de dire que nous voulons construire un Internet à une vitesse – Sébastien Soriano, Président de l’ARCEP –

neutralite net orange debit confort

Comme le précisait Sébastien Soriano il y a peu, créer un réseau à deux vitesses est une perspective tentante pour les opérateurs pour augmenter leurs revenus à court terme. Avec les mêmes infrastructures ils augmentent les factures de certains clients en leur assurant un débit toujours au top.

Mais à long terme c’est catastrophique. Sans compter que les utilisateurs qui ne profitent pas de cette offre vont plus souvent qu’à l’accoutumée voir leur débit réduit. De quoi détériorer la qualité de service et provoquer le mécontentement des utilisateurs. Heureusement pour les abonnés Free, l’itinérance est en baisse.

SFR a vite compris qu’une telle stratégie n’était pas bonne et est revenu sur sa décision. L’opérateur historique en fera-t-il autant ? Rien n’est moins sûr. Et vous, que pensez-vous de cette stratégie d’internet à deux vitesses ?

Via

Réagissez à cet article !
  • lobo33

    J’en pense que c’est totalement opposé à la notion de “fair use”.

    • vlad

      J’en pense que c’est totalement opposé à la notion de «neutralité du net».

  • Alfonso

    Sa fait un bout de temps qu’en suisse les opérateurs font des offres avec débit internet bridé… “Why not” au final, ceux qui auront une utilisation très limité d’Internet sauront a quoi s’attendre à l’avance. Mais c’est vrai que si sa affecte les autres utilisateur au niveau de leur débit, la c’est du bon gros foutage de gueule !

  • Jonathan Simon

    avant de doubler les débits pour les “premium”, il faudrais déjà que la loi qui s’applique a l’internet fixe, s’applique a l’internet mobile,
    a savoir une connexion MINIMALE au moins meilleur que l’offre du dessous (en gros avoir au moins du débit H+ si on est en 4G)
    ce qui est loin d’être le cas…

    hors ceci, l’application d’une tel chose aurais pour unique effet,un débit normal pour les “premium” et un débit brider pour tout les autres (ce qui est illégale)

  • PyRowMan

    “Meuuuuuuh”

  • Hugo

    C’est du grand n’importe quoi ! tous le monde devrait avoir les même débits. Ça me fait peser aux classes sociales d’avant, plus t’a d’argent plus t’a de privilèges. Bha la c’est pareil.

    • DaNte Mebarki

      Pourquoi tu précises classes sociales “d’avant”? :D

  • Shixy

    Et après débit confort on aura droit à l’option débit confort+ pour avoir la priorité sur les “pauvres” qui auront seulement la version débit confort de base. C’est triste quand même.

  • doggy310

    Si on avait une vrai ministre du numérique qui sait de quoi elle parle on ourrait avoir de l’espoir envers la neutralité du net. A la place, on met une potiche.
    De toute façon en France c’est toujours comme ça, les managers sont au dessus ceux qui ont le savoir, du coup on fait des réunion en grande pompe avec des politicards et des hauts managers ou directeurs, au final personne ne sait de quoi il parle, on prend des décisions ridicules, on perd du temps, de l’argent, on se mort la queue et après on se demande pourquoi ça marche pas.
    C’est pas demain la veille qu’on aura une Sillicon Valley à la française.

  • JulesR2

    Après avoir vu les commentaires, beaucoup de monde est contre.
    J’ai envie de dire, ça se comprend, mais tout n’est pas blanc ni noir. Si c’est pour les pros c’est acceptable, tant que les débits pour les particuliers ne sont pas trop réduits. Après pour l’histoire des prix, si ils proposent un meilleur service, ils vont pas le proposer moins cher. Il y a les principes mais il y a aussi la réalité commerciale…

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Réseaux mobiles : l’Arcep rappelle à Orange qu’il n’est pas le meilleur opérateur de France

Après la publication des nouvelles cartes de couverture mobile de l’Arcep, Pierre Jacobs, le directeur d’Orange dans le Grand Ouest, a tenté de mettre en avant l’opérateur historique et ses résultats. Sebastian Soriano, président de l’Arcep, est vite intervenu sur Twitter pour remettre les pendules à l’heure : aucun opérateur n’est meilleur que l’autre !

Bouygues Telecom : l’opérateur couvre 90% de la population en 4G !

Bouygues Telecom couvre aujourd’hui plus de 90% de la population en 4G, ceci permettant à plus de 58 millions de français de profiter pleinement de leur smartphone et de naviguer sur le web quand ils en ont envie. L’opérateur déclare en parallèle qu’il détient le plus de sites 4G en France à savoir 13 272 infrastructures au 1er septembre 2017.

Free se moque d’Orange, Bouygues et SFR qui n’affichent pas leurs vrais prix

Free se moque d’Orange, Bouygues et SFR sur Twitter car ils n’affichent pas leur prix global en incluant le montant de location de la box. L’opérateur s’en donne à cœur joie et les internautes semblent beaucoup s’en amuser, alors que la DGCCRF s’est récemment saisi du dossier pour mettre en demeure le trio d’imiter le trublion dans leur communication.

f735fbcb3fd732838c4a07e3a8be4e3dYYYYYYYYYYYYYYYYYYY