Applications mobiles : moins de 0,01% des développeurs rencontreront le succès

Maj. le 13 mars 2018 à 11 h 05 min

Les succès du Google Play Store ainsi que de l’App Store témoignent d’une appétence de plus en plus grande des consommateurs pour les applications et les jeux en tout genre. Ces services connaissent une croissance à deux chiffres chaque trimestre, sans discontinuer. En ce qui concerne le service de Google, nous avions vu que depuis le début de l’année 2013, le chiffre d’affaire généré avait plus que doublé.

Les boutiques d’applications mettent d’ailleurs à disposition des centaines de milliers d’applications. Cependant, si le marché se porte effectivement très bien, il convient de nuancer ce constat. L’institut Gartner vient de publier une étude dans laquelle il met en évidence les énormes disparités quant au succès des différents développeurs. Si il est évident que tout le monde ne peut pas réussir, de tels écarts font froid dans le dos. En effet, cette offre colossale d’application cache le fait que la plupart des profits du marché s’accumulent sur une toute petite minorité de projets. On sait que 25 éditeurs captent à eux seul 50% des recettes du marché, un chiffre démesuré.

developpeur succès

Malgré un marché en pleine expansion, les succès sont rares dans les applications mobiles

L’institut déclare que « la plupart des applications mobiles ne génèrent pas de bénéfices et que beaucoup d’applications mobiles ne visent pas à dégager des revenus, mais plutôt à promouvoir une société ou un produit, ou tout simplement pour s’amuser ». Il ajoute que que d’ici l’année 2018, les développeurs concevant des applications dites BtoC (Business to Customer) seront moins de 0,01% à rencontrer un succès sur le plan financier.

Gartner dégage une autre tendance dans son étude : les applications gratuites vont renforcer leurs positions. Elles s’établiront, encore plus qu’à l’heure actuelle, comme un véritable standard. Si 91% des applications disponibles dans les boutiques étaient gratuites en 2013, elles seront près de 95% dans à peine 3 ans. Les développeurs recherchant plus de stabilité via des applications payantes auront donc les pires difficultés du monde à s’affirmer. Gartner fini par asséner qu’« environ 90% des applications payantes sont téléchargées moins de 500 fois par jour et génèrent moins de 1250 dollars par jour».

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Google Pay : sortie en France en octobre 2018 avec les Pixel 3

Google Pay s’apprête enfin à débarquer en France. D’ici la fin de l’année 2018, la solution de paiement mobile de Google va venir marcher sur les plates bandes  de Samsung Pay et Apple Pay. Tous les indicateurs pointent vers une arrivée en France…

Gmail : Google admet qu’il laisse d’autres applications espionner les mails

Gmail permet aux développeurs d’applications tierces d’accéder au contenu des mails échangés, admet Google dans une lettre d’explication pour le Sénat américain. Les messages sont scannés et même parfois lus directement pour permettre d’améliorer les algorithmes. Produits achetés, endroits visités,…