Applications Android sur Windows Phone, Microsoft l’envisage toujours

Maj. le 2 février 2017 à 22 h 04 min

En février dernier, The Verge rapportait que Microsoft pourrait rendre Windows Phone compatible avec les applications Android, soit par le biais d’un outil de virtualisation soit en intégrant directement à son OS le runtime permettant d’exécuter des applis conçues pour l’OS de Google, comme BlackBerry l’avait déjà fait par le passé. Plus récemment, le même média revenait sur le sujet pour ce déclarer que ce « mariage » ne devait pas être considéré comme impossible.

Aujourd’hui, le site Neowin réaborde la question, pour mettre en lumière différents indices d’une volonté de Microsoft d’ouvrir ses services à l’écosystème de Google avec notamment la récente arrivée de Microsoft Office sur les tablettes Android, en version gratuite, ou encore les quatre applications récemment lancées par Redmond dans le Play Store, sans oublier les récentes modifications apportées à Visual Studio .NET qui intègre, entre autres, un émulateur pour Android.

applications Android Windows Phone
Android et Windows Phone peuvent-ils cohabiter ?

Et si Windows Phone faisait tourner les applications Android ?

Bien sûr, tout ça ne signifie pas automatiquement que Windows Phone va s’ouvrir aux applications Android mais prouve néanmoins que Microsoft cherche à se rapprocher de l’écosystème de Google. Reste donc à définir où se situeront les limites de ce rapprochement et surtout quel serait l’intérêt pour Redmond ?

S’il est vrai qu’un éventuel support des applications Android pourrait apporter une valeur ajoutée à Windows Phone, l’offre du Play Store étant plus vaste et plus variée que celle du Windows Phone Store et du Windows Store qui à eux deux représentent environ 527 000 titres dont seulement un tiers dédié à la plateforme mobile, le risque serait bien sûr de faire stagner ces chiffres en poussant encore plus les développeurs à privilégier Android à Windows Phone.

Peut-être est-ce d’ailleurs la raison pour laquelle Microsoft semble encore hésiter à franchir cette limite.

Via

Réagissez à cet article !
  • Allan Landstar

    Si Microsoft fait ça, les développeurs auront moins envie de développer des applications natives…

    • Exødia

      Parce que c’est le cas actuellement sur windows phone ?

      • Allan Landstar

        Je ne sais pas mais, c’est ce qu’il risque d’arriver, il y a plus d’intérêt pour un développeur si l’utilisateur a déjà tout. Aucun bénéfice.

        • Ener-Getick

          D’un autre coté, si les développeurs peuvent mettre des apk sur le windows store, ça simplifie juste la vie des dévs sans pourrir leur stats ^^

          • Allan Landstar

            Oui et non, en plus il y a certaines applications qui demande les « Services Google » pour fonctionner et les applications Android ne sont pas forcément toutes optimisées pour Windows Phone.

  • kenny33

    Quelques part le pari pourrait être d’avoir moins d’applications natives dans un premiers temps, conquérir une part conséquente de marché pour voir revenir les développeurs au natif quand il y aura un nombre d’utilisateur acceptable pour un tel investissement…

  • Bap

    Si on s’en tient à ce qui s’est passé pour Blackberry, que j’ai suivi car je suis utilisateurs de BB10 depuis ses débuts, les partenariats avec les developpeurs et les applications natives ont diminués pendant que la compatibilité et avec les .apk Android était renforcée, leur accessibilité simplifiée. .kenny33 semble penser que avec le gain de marché les développeurs peuvent revenir au natif, mais apparement plus la compatibilité avance, moins ils ont intérêt à développer sur 2 systèmes distincts.
    Néammoins, Microsoft n’est pas Blackberry en terme d’influence, de moyens et de réseau pro.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !