Apple vs UE : en colère, Tim Cook menace de rapatrier l’argent aux Etats-Unis

L’affaire qui oppose Apple à l’UE commence décidément à prendre des proportions à peine croyables. Tim Cook, PDG d’Apple, semble très en colère. Suite au redressement fiscal de 13 milliards d’euros imposé par la Commission Européenne, il envisage sérieusement de rapatrier l’argent de la firme aux Etats-Unis.

Tim Cook Apple ue

Les jours se suivent et se ressemblent en ce moment pour Apple. Et à l’approche de la keynote de lancement de l’iPhone 7, la firme de Cupertino semble vouloir jouer les gros bras.

Ainsi, la firme était sommée la semaine dernière par la Commission Européenne de payer 13 milliards d’euros d’arriérés d’impôts. Une demande qui n’est pas du goût de Tim Cook, PDG de l’entreprise.

Il a dores et déjà réagi vivement dans une interview en expliquant que toute cette affaire n’était qu’une « merde politique totale ». Pour sa défense, il explique qu’Apple se retrouve pris au piège dans un règlement de compte entre l’Europe et les Etats-Unis. Une victimisation qui n’est pas du goût de la Commission Européenne qui a déjà réagi.

Elle a rappelé à Reuters que les montants infligés à Apple avaient été calculés sur la base de faits et non d’un quelconque esprit revanchard vis à vis des Etats-Unis. La commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager a également rappelé que le montant des arriérés avait été établi sur la base de documents fournis par Apple lui-même lors d’auditions aux Etats-Unis.

Tim Cook veut rapatrier l’argent sur son sol

Quoi qu’il en soit, Tim Cook n’a pas apprécié la sanction. Et aujourd’hui on apprend que le PDG de la firme la plus influente du monde a tout simplement menacé l’Europe de rapatrier l’argent d’Apple aux Etats-Unis.

Plus précisément, Apple souhaiterait rapatrier une partie de son trésor de guerre, stockée dans des structures dites offshore (comme l’Irlande) qui avoisinerait les 215 milliards de dollars.

Une façon de dire à l’Europe : soit vous nous fichez la paix, soit vous n’aurez plus un dollar de notre poche. Pas sûr qu’un discours aussi arrogant fasse son effet. Et Apple semble être conscient de la bourde de Tim Cook.

Car suite à ces propos, un porte-parole d’Apple a tempéré. Il a même plutôt retourné la situation en expliquant que l’entreprise souhaiterait en fait davantage de souplesse en matière de taxation aux Etats-Unis. Car à l’heure actuelle, si Apple rapatriais tout son argent aux USA, il serait imposé à 35% sur ses bénéfices. L’Europe, ce n’est pas peut-être pas si mal finalement ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple va lancer un service de VOD moins cher que Netflix

Apple s’apprête à lancer un service de VOD moins cher que Netflix, l’actuel leader du streaming. Pour s’imposer sur un marché de plus en plus compétitif, Apple pourrait miser sur une stratégie de prix très agressive. La marque à la…