Apple vs Android : une lutte décisive dans l’univers high-tech

Maj. le 9 avril 2018 à 11 h 15 min

Dans une interview donnée à New-York, Eric Schmidt, président exécutif de Google, a déclaré que dans un an, il y aura 1 milliard d’appareils Android.

Il n’y a pas eu, de mémoire d’homme, une lutte aussi intense, aussi virulente, aussi grande que celle qui oppose actuellement les deux vraies super puissances de ce siècle : Apple et Google. Le marché des smartphones, des tablettes, des télévisions se brasse en milliard de milliard de dollars. Chaque partie gagnée, chaque parcelle de terrain récupérée, ce sont quelques millions en plus dans la poche du gagnant.

Walt Mossberg et Kara Swisher du AllThingsD interviewent Erics Schmidt
Walt Mossberg et Kara Swisher du AllThingsD interviewent Erics Schmidt

Mais au-delà du plan financier, la possession d’un territoire aussi grand que le high-tech nomade est un combat perpétuel qui ne connaîtra jamais de fin. Schmidt, sans toutefois préciser sa source, affirme que selon des études faites, dans un an il y aura quatre smartphones sous Android pour un smartphone sous iOS.

Alors qu’il y a quelques années, la « guerre » se déroulait entre Microsoft et Apple pour le marché des PCs, l’arrivée des téléphones mobiles, et des smartphones en particulier, a totalement éclipsé cette histoire dont très peu se souviennent aujourd’hui. Microsoft gardant le monopole incontesté et incontestable des systèmes d’exploitation pour PCs. Son succès est le même que pour Android au final.

Android et Windows ont la particularité non pas d’être accessibles au niveau de l’ergonomie (et encore ça se discute), mais au niveau des finances. Effectivement, si nous souhaitons un PC portable pas cher (prenons l’exemple à la mode du netbook), il va nous en coûter quelques dizaines d’euros pour le moins cher d’entre eux (moins de 100€). Il tournera bien entendu sous Windows. Un Macbook Air en coûtera 10x plus (comptez minium 1000€ pour vous l’offrir).

Android nage sur cette même vague d’accessibilité en étant proposé sur une large gamme de produits, allant du smartphone/tablette bas de gamme coûtant quelques euros, aux appareils plus perfectionnés, plus « high-tech », où les prix atteignent des sommets.

Toujours selon Schmidt, « le taux de croissance de l’adoption mobile dépasse les attentes de chacun à chaque trimestre« . Mais le président exécutif de Google reste tout de même honnête lorsqu’on lui demande qu’elle est pour lui la plus grande entreprise  high-tech, il répond naturellement Apple. « Ils ont plus d’argent« , ajoute-t-il avec un sourire. Ce qui ne signifie pas que Google soit supérieur à la firme de Cupertino dans bien d’autres domaines (localisation, moteur de recherche,…).

Avec une moyenne de 2 smartphones par foyer, le monde est entré dans un boum numérique qui atteint des proportions jamais atteintes. Une société de « geeks » où l’homme moderne est intéressé par les nouvelles technologies, ce qu’elles représentent et ce qu’elles apportent, prend une place de plus en plus importante. Voitures hybrides, domotiques,… La technologie est partout autour de nous, nous développons et assistons cet élan avec un entrain presque démesuré, encourageant avec  un plaisir malsain la montée vertigineuse de reconnaissance vocale, d’automatisme et d’ingénierie. Afin de nous confronter à un quotidien de plus en plus actif, nerveux, nous adoptons des moyens pour le rendre plus simple, afin de gagner du temps sur le peu que nous avons. Nous allons trop vite, nous perdons le goût des choses simples en nous immergeant dans nos SMS, nos jeux vidéos, nos séries.

Les smartphones occupent une place devenue essentielle, voire même vitale, chez chacun. Qui peut me dire quelle serait sa réaction si, par un malheureux coup du sort, tous les mobiles de la planète cessaient de fonctionner ? Les faits sont là, nous sommes totalement dépendants de la technologie, cette dépendance engendre des conflits comme on peut en voir partout. Que ce soit le nucléaire, ou les procès que Apple envoie tous les mois, c’est avant-tout à cause de nous, consommateurs avides de nouveautés, de progrès, d’inédit, que ces procès ont lieu.

Pourtant, et pour en revenir à Android et Apple, si l’on considère les propos de Eric Schmidt (1 iOS pour 4 Android), cela signifie à terme une disparition totale des iPhone. Est-ce que une perte définitive d’un concurrent de taille pour Google serait bon pour le marché ? La politique de « libre accès » de Google continuerait-elle ?

Nous sommes sans doute lassés des batailles juridiques Android/Apple, mais sans celles-ci, la partie serait vite perdue pour Apple.

Quoiqu’il en soit, je pense que les deux systèmes d’exploitation ont encore de longues années devant eux et qu’arrivera un jour où une entente mutuelle sera créée et l’on vivra tous en paix et heureux. En attendant, vous avez toujours notre forum pour vous amuser à modifier, en bons geeks, votre smartphone ou votre tablette.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple va lancer un service de VOD moins cher que Netflix

Apple s’apprête à lancer un service de VOD moins cher que Netflix, l’actuel leader du streaming. Pour s’imposer sur un marché de plus en plus compétitif, Apple pourrait miser sur une stratégie de prix très agressive. La marque à la…