Apple veut désormais chiffrer complètement l’iPhone et iCloud en dépit du FBI

Le conflit entre le FBI et Apple est à priori loin d’être terminé. Selon le Financial Times et le New York Times, Apple développerait une méthode de chiffrement encore plus sécurisée pour que l’accès à un iPhone, mais également à iCloud soit impossible sans le mot de passe.

Nous le savons, la guerre entre Apple et le FBI n’en finit plus de faire parler. Pour les rares qui ne l’ont pas suivi, un rapide rappel des faits s’impose.

Il y a quelques temps, Tim Cook le PDG d’Apple a refusé de mettre à disposition un backdoor permettant d’accéder aux données de l’iPhone du terroriste présumé de San Bernardino, arguant que la vie privée de ses clients prévalait dans ce genre de cas.

Une bataille juridique mais aussi politique entre les deux entités s’est donc ainsi engagée. Des entreprises comme Google soutiennent Apple dans sa lutte contre le FBI.

Apple a les moyens de créer cette porte dérobée, elle l’a signalé au tribunal. Cela lui prendrait un mois de travail avec 10 employés. Pour éviter une obligation juridique, Apple cherche actuellement un moyen de rendre impossible une telle demande.

C’est ainsi que la firme de Cupertino serait en train de mettre au point une nouvelle version d’iOS, qui ne donnerait pas la possibilité, même aux développeurs, de créer cette brèche.

Mais ce n’est pas tout, la firme voudrait également la mise en place du même système pour les sauvegardes iCloud. Le FBI peut actuellement demander à Apple de déchiffrer toutes ces données (y compris les sauvegardes des téléphones) puisqu’elle dispose d’une clé de chiffrement.

Désormais, l’entreprise américaine veut que cette clé appartienne uniquement aux utilisateurs, les requêtes des différentes administrations seraient ainsi rendues caduques.

Apple veut donc proposer des services accessibles à tous qui soient entièrement chiffrés afin de ne pas donner de portes d’accès aux institutions américaines. Cela procurerait à la firme un regain d’image, après le fiasco de l’erreur 53.

Mais le revers de la médaille existe. Il serait alors être impossible de changer son mot de passe en cas d’oubli par exemple, et il est certain qu’il ralentirait certaines enquêtes judiciaires parfois épineuses.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Soli

    Franchement, apple par dans un bon sens ! Je suis content pour une fois :D

    • bonny

      oui , laissons faire les terroristes … et apple part dans un bon sens ?

      • gamer4life2

        Bientôt on parlera de l’iphone, le téléphone préféré des terroristes

        • comcom

          Pour ton info, Google et Microsoft sont parfaitement d’accord avec Apple sur le sujet et eux aussi mettent en place un maximum de cryptage pour protéger nos données.

      • Djib

        Les terroriste on rien à foutre de Apple et des iPhones, il passe par des reseau plus discret comme sur les psn ou xbox live, des applications comme Whatsapp skype ou Télégraph qui sont crypté de bout en bout donc Apple peuvent dire ce qu’il veulent mais les terroriste si il veulent tuer quelqu’un il le feront même avec un iPhone avec plein de fichier sensible dedans sans icloud et sans imessage et touch id. Je salut Apple pour cette initivative !

        • bonny

          heuuuu , il me semble que le fbi veut l’accès à un iphone d’un terroriste ! il me semble évident de le faire !

          et tu « salut apple pour cette initiative » …………..

          • fox

            Nécessaire de corriger: l’iPhone en question était son téléphone professionnel, donc il n’avait pas nécessairement le choix de la marque, de l’OS, etc… D’ailleurs il a, semble-t-il, détruit son téléphone principal. Donc oui Apple ou Android, des applis capables de chiffrer des communications, etc… pullulent par centaines. Aucun rapport avec le chiffrement de l’iPhone, la marque,etc…

          • Djib

            Le Fbi on la Nsa et d’autre organisation privée spécialiser dans le hack etc donc si il on besoin de Apple c’est juste pour simplifier leur travaille pour dévérouiller ou déchiffré et par la même occasion installer un programme pour espionné n’importe quel utilisateur d’iPhone. les mecs sont au courant de la moindre mouche qui volent aussi de leur tête et tu crois que Apple va leur facilité leur travaille. Je tiens à ma liberté dans mon téléphone moi, même si j’ai rien a me reprocher mais mes photo contact et conversation c’est privée !

          • fox

            Après il est clair que la situation est assez  » délicate  » comme avec toute techno. Soit on laisse la possibilité de tout déchiffrer et on met des backdoor et là ta vie privée elle disparaît complètement (à moins de revenir au papier) soit on chiffre tout et plus rien n’est récupérable et là bah ça va bloquer toutes les enquêtes criminelles, etc… Comment trouver un juste milieu ? Dur puisqu’une techno utilisable sur UN appareil peut l’être sur 10 millions d’autres, faut donc se baser sur la confiance ensuite…

          • Djib

            Qui a confiance au FBI et la NSA depuis les révélations Snowden ? Pas moi en tout cas !

          • fox

            J’ai pas dis ça, j’ai juste dit que justement, si on voudrait un système de chiffrement sans backdoor mais qui serait récupérable uniquement sur ordre d’un juge et dans le cas d’une enquête criminelle il faudrait que ça se base sur la confiance.. En gros que les personnes possédant la techno de déchiffrement l’utilisent bien que sur les iPhone (et autres tels) vraiment visés dans le cade d’une enquête criminelle et pas pour de la surveillance de masse. Et justement, ce système se baserait sur la confiance. Autrement c’est chiffrement à fond et plus rien de récupérable quel que soit le contexte (criminel ou pas) ou aucun chiffrement et backdoor à fond et dans ce cas bah plus rien n’est sécurisé et tout ce que tu dit peut être récupéré par des hackers, etc…

          • bonny

            dis moi , tu est connecté pour des commentaires avec qui ???
            disqus ? et tu flippe de ta vie privée ?

          • Djib

            Je parle en l’occurrence sur mon téléphone ! Des photos de famille ou de mariage ou peut importe, des messages écris sur ma vie ou sur des sujets pers avec une personne sans histoire, en quoi sa les concerne le FBI , la Nsa ou qui ce soit de ce que je peux dire, ecrire ou prendre en photo ou vidéo si j’ai rien fais ? Pourquoi je devrais leur faire confiance quand on sait il ecoute illégalement partout dans le monde des personnes très influant comme des président etc . Bref J’en veux pas de leur cochonnerie de blackdoor ! j’espionne personne donc qu’on m’espionne pas j’ai rien a me reprocher.

          • bonny

            je te comprends, mais si le fbi veut des infos sur des TERRORISTES , je trouve totalement normal d’avoir accès aux données de ce « présumé innocent »

          • fox

            Bien sûr, le soucis relevé par Apple c’est que si ils donnent un logiciel permettant de déplomber l’iPhone et faire sauter toutes les sécurités, rien n’empêche le FBI ou tout autre autorité de l’installer sur n’importe quel autre iPhone puisque ce que le FBI veut c’est un iOS modifié, or qu’est-ce qui les empêche de l’installer sur tous les iPhone ? Et oui, ce qui passe sur un iPhone peut passer sur 10 millions… Puis la prochaine fois ça sera direct une portée dérobée pour de l’accès à distance voire une installation de l’iOS modifié direct en sortie d’usine. Tu comprends la problématique derrière ? C’est pour ça que je dis que ce système se base sur le confiance et sur l’assurance que le FBI ne l’utilisera que sur ce téléphone, mais qu’est-ce qui le garanti en pratique ? C’est là que se trouve le soucis. Puis au passage ça créerait un précédent, donc ensuite on pourra demander à Apple de déverrouiller un iPhone pour un soupçon de crime, puis ensuite de vol puis au final pour tout et n’importe quoi … Donc oui la situation est vraiment délicate, d’un côté on se dit qu’après tout vu le propriétaire, déplomber cet iPhone serait logique, de l’autre on comprend que ça serait donner au FBI un moyen simplifié pour avoir accès à tous les iPhone, que la personne soit soupçonnée de crime/vol/etc… ou pas.

            Et le risque final c’est l’auto-censure (tu te permettrais de critiquer le gouvernement ou tout autre entité si tu savais qu’elle te surveillait et pourrait débarquer chez toi pour ta mettre en taule sans procès ni autres, juste par  » sécurité  » ?, encore plus si tu sais que ces données sont stockées sur HDD et ce qui est  » légal  » aujourd’hui pourrait devenir  » illégal  » sous un autre gouvernement) et puis progressivement l’absence de liberté d’expression, la vie privée n’étant que la partie émergée de l’Iceberg. Sans compter les risques de dérives avec les données de santé, familiales, etc.. et aussi les risques que ces portes dérobées finissent entre les mains de hackers qui pourraient mettre à mal la sécurité complète d’une société, multinationale ou pas, et faire plonger en quelques minutes n’importe quelle entreprise en accédant à ses secrets industriels, en révélant ses affaires restées secrètes, ses soucis internes , etc… Et au passage ça serait aussi problématique pour le gouvernement puisqu’il n’y aurait presque plus rien de sécurisé… T’imagines si des hackers ont accès aux conversations des chefs d’état ? A celles entre un chef d’état et ses ministres ? Le chiffrement est essentiel pour toutes ses raisons parce que ça protège les données, le soucis étant de trop dériver dans un excès (pas de chiffrement) ou l’autre (chiffrement bloquant toute la justice, etc..).

            Bref c’est bien plus qu’une simple histoire de photos de vacance, de SMS avec ta copine, de ta facture EDF ou de compte Tinder caché ^^’ Même si je pense pas que t’ait envie du jour au lendemain que tout le monde sache ce que tu envoies comme SMS à ta copine…

          • comcom

            S’il est présumer innocent, il n’est donc pas terroriste… la barrière entre les droits de l’homme et la dictature et parfois très fine

          • MartinD21

            On vois que tu es pas trop informé des raisons qu’Apple veut pas donner acces a un iphone….

          • bonny

            c’est pas compliqué pourtant ! apple ne veut pas donner d’informations sur  » comment hacker un iphone »
            je suis plutôt d’accord…

            c’est pourtant simple tu envoi 10 « ingénieurs de apple  » avec le fameux iphone du « terroriste » le fbi télécharge les sms et appels,
            et voila ! c’est terminé ! les ingénieurs repartent avec leurs pomme, et ensuite on évite des morts!

            je ne vois pas le rapport avec :
             » tu es pas trop informé des raisons qu’Apple…. »

            c’est un terroriste qui à fait des attentas et des morts!
            moi je trouve « normal » d’avoir accès à Un téléphone de terroriste !
            qui tue des gens !

          • Tapian

            Ou plus simple : Les autorités us réquisitionnent un expert de chez apple pour procéder à la manip.
            Ils transmettent l’appareil, chez apple qui font la manip, extraient les données utiles à l’enquête .
            Chez Apple Ils remettent l’Iphone dans l’état ou ils l’ont reçu avant de le renvoyer avec à coté les données recueillis…

            Pour ton dernier paragraphe, je suis entièrement d’accord

          • bonny

            je suis d’accord avec moi même aussi ! ;-)

      • comcom

        N’importe quoi lol, comme si les terroristes s’appuyaient sur les cryptages d’Apple et cie… ils ont (malheureusement) aussi des ingénieurs en informatique parfaitement capable de crypter tout ce dont ils ont besoin, c’est uniquement pour emmerder le reste du monde (heu, je voulais dire surveiller, hummm… espionner ?) que les différents gouvernements veulent pouvoir déchiffrer les données sur des iPhones et cie…
        Mais c’est bien tu te fais bien manipuler par l’état qui te fait gentillement croire que c’est pour surveiller les terroristes, hummm la bonne excuse !

        • bonny

          non! je ne me fait pas manipuler par l’état

      • Soli

        Étudis tu dans la sociologie/psychologie ? Tu as peur. Et grâce à toi, plein de lois pourris passent car tu ne dis rien.

        • bonny

          je suis obligé de répondre a ces conneries?

           » « j’ai peur, et grâce à moi des lois passent car je ne dis rien «  »

          • Soli

            Je ne parle pas d’une peur envers l’État. Une peur du terroriste/me. L’État prend donc une forme d’autoproclamation et se donne un pouvoir qui normalement ne devrait pas avoir. Toi, qui a « peur » se tait face au lois mis en place et ne se revolte pas car tu penses que c’est le bon choix. L’état à de base pris des mauvais choix qui on conduit à la ou nous sommes aujourd’hui, tout ce qu’il y a en ce moment est de sa faute. Il continue de fauter mais toi, à cause de la « peur » ne vois les fautes que comme une enfin, pseudo « prise de conscience » de la part de celui ci alors qu’il ne fait que s’enfoncer encore plus. Ce n’est pas en surveillent les photos intimes de chaque personne que nous allons avancer. Ils utilisent des systèmes sécurisés tel que Thor Psn ou autre. Nous n’avons ici que de la manipulation grâce à la peur pour, comme les américains entrer dans la vie des gens et rester au pouvoir. ( j’ai peut être très mal schématisé le truc, si tu ne comprends pas je pourrais prendre le temps de mieux reexpliquer. J’espère que tu ne le prends pas mal et que ça ne finira pas en discution stérile. )

  • Teddy

    Très bien ! Je reste sur l’iPhone :)