Apple perd son procès contre Samsung au Royaume-Unis

Date de dernière mise à jour : le 1 juin 2016 à 11 h 58 min

Apple perd son procès contre Samsung au Royaume-Unis

Apple a perdu son procès au Royaume-Uni : Samsung n’a pas porté atteinte à ses droits sur le design.

Un juge de la Haute Cour de Londres avait initialement décidé en Juillet que le look des tablettes Galaxy Tab de Samsung n’était pas trop proche de dessins ou modèles enregistrés avec l’iPad.

Il disait à l’époque – en bon fanboy qui se respecte – que les dispositifs de Samsung n’étaient pas assez « cool » pour faire de l’ombre aux appareils Apple et que la firme de Cupertino n’avait rien à craindre du coréen car il n’a pas l' »extrême simplicité » de Apple. L’objectivité de ce juge est donc à revoir.

Après ce jugement, la sanction est juste incroyablement ridicule. En effet, Apple a l’obligation de s’excuser auprès de Samsung sur les pages de l’iPad de sa boutique en ligne. Où va le monde, je vous le demande ?

La firme américaine avait été précédemment convier à placer un avis à cet effet – avec un lien vers le jugement initial – sur son site internet mais aussi à publier des annonces dans des journaux tels que le Daily Mail, le Financial Times Magazine, T3 et d’autres publications de « corriger l’impression dommageable » que Samsung a pu subir. « Impression dommageable« . Au bout de quelques procès, les dommages ne sont pas qu’une impression.

Cependant, il [le juge] ajoute que la mise en place des excuses ne doit pas devenir un «fouillis» sur la page d’accueil d’Apple : il suffit d’ajouter un lien intitulé «Samsung / Apple jugement» pour une période d’un mois. Un juge qui prend soin de la Pomme…

Un porte-parole de Samsung a déclaré qu’il se félicite de la dernière décision.

« Nous continuons de croire que Apple n’était pas le premier à concevoir une tablette avec une forme rectangulaire et coins arrondis et que les origines de caractéristiques de conception d’Apple enregistrés peuvent être trouvés dans de nombreux exemples antérieur. »

« Si Apple continue de faire son prétentieux avec des batailles juridiques dans d’autres pays sur la base de ses modèles génériques, l’innovation dans l’industrie pourrait être blessée et le choix du consommateur indûment limité. »

Apple a refusé de commenter. Il peut encore faire appel à la Cour Suprême au Royaume-Uni, faute de quoi la décision s’appliquera dans toute l’Union européenne.

Trois juges ont participé à la Cour d’appel de l’examen de l’affaire.

Apple avait réaffirmé sa demande en disant que la face avant et la forme globale des tablettes a été le facteur le plus important – plutôt que la conception d’ensemble – parce que les utilisateurs passent la plupart de leur temps à regarder l’écran d’une tablette et de la tenir en main. Apple change vite d’avis, on passe du moindre détail pour porter plainte à un ensemble plus général, plus fou…

Malgré les efforts de Samsung, les études suggèrent que l’iPad reste LA tablette à succès sur le marché.
L’un des juges – qui possède lui-même un iPad – a expliqué pourquoi Apple avait perdu l’appel :

«Parce que ce cas (et les cas parallèles dans d’autres pays) a suscité beaucoup de publicité, il permettra d’éviter la confusion de dire ce que cette affaire concerne et ne concerne pas», écrivait Sir Robin Jacob.

« Il ne s’agit pas de savoir si Samsung a copié l’iPad avec une violation d’un dessin ou modèle enregistré et ne comporte aucune question de savoir s’il y a eu copie. La question est simplement de savoir si la conception qui est en cause est trop proche de dessin ou modèle enregistré selon les détails prévus dans le la loi. […] »

Sir Robin a noté que la décision de Samsung de placer son logo sur le devant de ses appareils permet de le distinguer d’Apple, qui a dit qu’il devrait y avoir «aucune ornementation » [à l’arrière].

Il a également souligné le fait que les côtés de l’iPad – qui présentent un « tranchant » – étaient significativement différents de ceux que l’on peut voir sur les Galaxy Tab.

Apple a perdu une série de procès contre Samsung basé sur la conception de leurs tablettes.

Il s’agit notamment des cas aux Pays-Bas, en Australie et États-Unis – en dépit parfois de gagner temporairement une interdiction de vente.

Toutefois, la société basée en Californie a eu plus de succès avec d’autres demandes.

Notamment un jury américain a condamné Samsung à payer une amende à Apple de 1,05 milliard de dollars pour violation de brevets de plusieurs logiciels, et le design de l’iPhone. Samsung fait appel de la sentence.

Réagissez à cet article !
  • jibz

    Bon article par contre y’a une faute dans le titre, pas de s a Royaume-Uni.

  • Oui bon article qui montre bien que la guerre Apple / Samsung se dirige directe vers le ridicule ! Pas sûr que ça serve le client et l’innovation au final !

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !

Avec ses Google Pixel, la firme de Mountain View s’est lancée pour la première fois dans le matériel. Si les critiques ont été excellentes, l’accueil du public l’a été beaucoup moins. C’est un véritable flop avec seulement 2 millions de ventes en 6 mois.

ffdecbe5b548cb54e281580881203f09zz