Antitrust : Google se paie la tête de la Commission Européenne et de ses concurrents !

Après avoir fait un semblant d’amende honorable, la firme de Mountain View entre à nouveau en conflit avec la Commission Européenne avec des propositions très mal accueillies. Google a en effet proposé à Bruxelles un système qui consiste à vendre aux enchères des espaces d’affichage à ses concurrents au sein du moteur de recherche. Comment la Commission Européenne a-t-elle réagi ? Pourquoi ?

google commission europenne

Avec Google, on ne sait plus trop sur quel pied danser. Récemment nous apprenions que, selon Margrethe Vestager, la commissaire européenne pour la concurrence, le géant de l’informatique américain avait fait des propositions constructives à la Commission. Pourtant, quelques jours plus tard, Google prenait pourtant la décision de faire appel à l’amende record de 2.42 milliards d’euros. Alors, au vu des récents développements de l’affaire, Google est-il vraiment décidé à coopérer avec les autorités ?

Google propose un système d’enchères aux  comparateurs de prix concurrents de Google Shopping et fait scandale !

Selon les informations rendues publiques par Reuters et Bloomberg, Google a fait à la Commission Européenne une proposition qu’elle va devoir refuser. Afin d’en finir avec les pratiques anticoncurrentielles dont elle est accusée dans l’affaire de Google Shopping, la firme a en effet proposé de mettre en place un système de vente aux enchères, destiné à commercialiser de l’espace d’affichage publicitaire aux comparateurs de prix concurrents. Comme vous l’aurez compris, Google tirerait encore une fois parti de ce système et serait encore une fois coupable de pratiques anticoncurrentielles !

Cette proposition attise la colère et l’exaspération de toutes parts. De nombreux comparateurs de prix concurrents, comme Beuc ou Qwant, pointent du doigt la légèreté dont fait preuve la firme américaine. Selon eux, le système proposé par Google ne ferait qu’empirer la situation et va créer de nouvelles inégalités entre les différents acteurs sur le marché. Il est clair qu’avec ce système, Google se retrouve encore une fois avantagé et c’est précisément ce qui lui était reproché à l’origine : avantager son propre comparateur de prix au sein de son moteur de recherche !

Cette nouvelle proposition de travail va, à coup sûre, déclencher un nouveau bras de fer entre la firme et la Commission Européenne. Google va-t-il échapper à son amende ? Comment va se finir la bisbille entre la firme et les autorités européennes ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google Earth : voici les 10 découvertes les plus insolites

Google Earth permet régulièrement aux internautes de dénicher un lieu étrange, un objet hors du commun ou des vestiges encore inconnus des archéologues. Dans certains cas, les trouvailles les plus étonnantes n’étaient finalement que de simples bugs informatiques. De temps…