Antitrust : Donald Trump repart en guerre contre Amazon, Facebook et Google

Donald Trump s’attaque une nouvelle fois à Amazon, Facebook et Google, voyant leur position sur le marché comme une « grave situation d’antitrust ». Il accuse également encore les plateformes d’être défavorables aux conservateurs.

trump google amazon facebook
Gage Skidmore / Flickr

Donald Trump repart en guerre contre les géants de la tech. Dans une interview accordée à Bloomberg News, le président des États-Unis a remis en cause l’hégémonie d’Amazon, Facebook et Google, y voyant une « grave situation d’antitrust ». Questionné sur la possibilité de réguler ou même d’un éventuel démantèlement de ces groupes par le gouvernement, Trump n’a pas souhaité « faire de commentaires » à ce sujet, mais n’a pas pu s’empêcher de glisser quelques critiques.

Donald Trump : Amazon, Facebook et Google provoquent « une grave situation d’antitrust »

Il estime que « les conservateurs ont été traités très injustement par ces plateformes », rebondissant sur certains propos qu’il a lui-même tenu récemment. Donald Trump accuse notamment Google Actualités de truquer les résultats des recherches et de censurer la droite. « Je vous le raconte, il y a des moments où on se dit ‘Wow, ce qu’ils font est vraiment mauvais' », explique-t-il.

Finalement, on comprend que le principal soucis de Trump est que ces plateformes ne lui soient pas spécialement favorables, ce qui lui semble bien plus important que les lois sur la concurrence. Une autre vision que l’Union Européenne donc. Paradoxalement, Donald Trump était même furieux après l’amende de 4,3 milliards d’euros infligée par l’UE à Google pour ses pratiques sur Android.

Une dizaine de jours avant cette sortie dans Bloomberg News, Donald Trump avait aussi critiqué le fait que Facebook et Twitter puissent bannir n’importe quel utilisateur. Des attaques répétées contre réseaux sociaux et moteurs de recherche qui se sont encore accentuées en ce mois d’août 2018. Quant à Amazon, on ne sait pas trop ce qu’il vient faire dans l’histoire, à part le fait que Donald Trump n’aime pas l’entreprise et son PDG Jeff Bezos, qui est aussi propriétaire du journal The Washington Post.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !