Un Anonymous ayant dénoncé un viol risque jusqu’à 16 ans de prison

Maj. le 28 septembre 2016 à 11 h 20 min

Aux Etats Unis (évidemment), une affaire sordide a défrayé la chronique alors que 2 étudiants ont commis un crime atroce. Et pourtant, le pirate Anonymous qui les a dénoncés risque jusqu’à 16 ans de prison, soit presque 10 fois plus que ceux qu’il a dénoncés.

Anonymous

Internet et le secteur de la technologie en général évoluent bien vite. Trop vite parfois pour que le cadre législatif arrive à l’encadrer correctement, rendant certaines situations totalement absurdes à travers le monde. Et parfois même injustes.

Alors que les Anonymous, le collectif hacktiviste le plus célèbre à travers le monde, tente de rendre le monde meilleur à leur manière, un pirate nommé Derick Lostuffer a agi localement aux Etats Unis et est même devenu célèbre dans sa collectivité.

Il a en effet été le témoin d’un viol effectué par deux footballeurs lycéens d’une jeune fille, qu’ils ont violée en public avant de l’emmener dans de nombreuses soirées subir les mêmes sévices. Un crime atroce, s’étant fait en toute impunité dans l’Ohio.

Mais Derick avait choisi d’agir. Avec un ami hacker, Noah McHugh, il a pu débloquer une enquête qui semblait être volontairement ralentie (les deux sportifs étant très respectés dans leur communauté) par les autorités locales. Ils ont piraté le site de fan de football de leur ville, et ont réuni suffisamment de preuves pour que ce crime soit enfin puni.

Les violeurs ont pris 2 ans de prison ferme. Mais cela ne s’arrête pas là, puisque Derick a lui aussi été mis devant la justice pour son piratage… et risque désormais jusqu’à 16 ans de prison, bien plus que les violeurs condamnés.

Une injustice provoquée par la loi 1986 contre la cybercriminalité, qui prévoit des peines graves pour le piratage. Une loi aveugle face à l’activisme, qui crée cette situation incroyable. Espérons que les juges ne soient pas aveugles face au bien qu’a fait le jeune homme, malgré les moyens illégaux qu’il a dû utiliser pour avoir justice.

Source

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google est prêt à se censurer pour revenir en Chine

Google est prêt à renier ses principes pour revenir sur le marché chinois. La firme de Mountain View travaille sur un projet de moteur de recherche censuré qui serait accepté par les autorités du pays. Google y avait pourtant retiré…