Android One : des smartphones à moins de 100 euros sous Android L ! [VIDEO]

Le projet Android One se prépare depuis des mois et c’est aujourd’hui que Google a dévoilé les grandes lignes du programme Android One en Inde. Un pays qui suscite bien des convoitises chez de nombreux constructeurs de smartphones low-cost car il représente probablement le marché le plus porteur dans le domaine du high-tech grand public de ces 20 prochaines années.

Comment Google peut conquérir les pays émergents, puis le monde ensuite

L’offensive Google en Inde repose sur plusieurs points que l’on pourrait résumer ainsi, rapidité, capacité de production, et tarif plancher. La conquête de l’Inde passerait ainsi par lier les annonces aux actes en étant capable de mettre sur le marché au plus vite les smartphones promis. Il faudra donc disposer de partenaires pouvant supporter une telle quantité d’appareils à fabriquer supposément dans un laps de temps réduit et enfin proposer le tout à un tarif adapté au pouvoir d’achat local.

Ce dernier point est déjà un succès. Avec des terminaux annoncés à moins de 100 euros tout en ne sacrifiant pas (trop) la qualité, la firme de Mountain View met toutes les cartes de son côté. Pour être englobé au sein du programme Android One, il faut ainsi suivre le cahier des charges, soit un écran de 4,5 pouces, le support double-SIM (très exploité en Asie et en Inde), un port micro-SD ainsi que les mises à jour OTA (Over the Air) de Google ce qui laisse donc supposer la présence d’un système Android sans surcouche.

Android One

L’autre coup de génie pour percer sur ce marché est de s’associer aux opérateurs et constructeurs locaux. C’est ainsi que les premiers modèles présentés sont signés Acer, Intex, Alcatel, HTC, Asus, Lava, Lenovo, Xolo ou bien encore Panasonic. Tous ont pour particularité d’être bien implantés dans le pays. Dans le même ordre d’idée, avec l’opérateur mobile Airtel (aussi présent en Afrique), les mises à jour OTA et les téléchargements sur le Play Store ne seront pas décomptés du forfait (dans la limite de 200 Mo par mois). Autre petit cadeau, l’inauguration d’un nouveau service permettant l’accès hors-ligne à YouTube.

L’Asie du Sud-Est en ligne de mire

Après l’Inde, Google compte déployer les appareils Android One dans d’autres territoires du Sud-Est. Les Philippines, l’Indonésie font déjà partie des « heureux » élus. Et la formule marche, de nombreux nouveaux partenaires viennent de s’allier au géant américain. C’est ainsi que l’incontournable fabricant de SoC Qualcomm s’est joint à la fête.

La logique est implacable. Le troisième marché mondial des smartphones, l’Inde donc, est aussi celui où les ménages sont faiblement équipés. D’où une perspective de croissance exponentielle. Ce n’est pas un hasard si Huawei tente de percer sur le même marché depuis quelques années. Si l’opération réussit pour Google, la firme pourrait bien se tailler la part du lion sur un marché qui pourrait devenir le premier territoire mondial du smartphone d’ici quelques années. Une opportunité que Google ne saurait laisser filer dans sa conquête du monde avec à la clé un milliard de nouveaux utilisateurs actifs.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android : Oreo au point mort avec 0,5% des terminaux, Marshmallow passe en dessous des 30%

Découvrez la répartition des versions d’Android du mois de décembre à travers le classement que vient de publier Google, Oreo ne représente que 0,5% de part de marché et Marshmallow passe en dessous des 30%. Il reste encore beaucoup de chemin pour arriver au niveau du Nougat et Marshmallow. Analysons le classement pour voir de quoi il retourne exactement.