Android N supportera officiellement les écrans 3D Touch

La Developer Preview 2 d’Android N est à peine sortie qu’elle nous permet déjà de voir le futur du système d’exploitation. Et celui-ci s’apprête à supporter nativement les écrans 3D Touch, permettant une plus grande expansion de la technologie à l’avenir.

Apple a lancé la mode des écrans à reconnaissance de pression avec l’arrivée du 3D Touch sur ses derniers iPhone 6S. Il s’agit d’un moyen d’interaction avec les écrans permettant de voir plus en détail certains éléments en exerçant une pression plus prononcée sur l’écran.

Pour le moment, la technologie n’est pas encore complètement entrée dans le commun du monde des smartphones Android et seuls quelques appareils, principalement chinois, ont prévu de l’implémenté dès cette année comme le Huawei P9 Plus.

Mais ils se butent à un système d’exploitation n’étant pas encore prévu à cet effet. C’est pourquoi ils ne sont pour l’instant compatibles qu’avec un nombre limité d’applications développées par les constructeurs eux-mêmes.

Cela devrait toutefois rapidement changer puisque la Developer Preview 2 d’Android N nous dévoile encore plus des fonctionnalités prévues pour la mise à jour majeure d’Android. Et avec celles-ci, c’est le support natif des écrans 3D Touch qui sera implémentée à cette occasion.

La preview prévoit en effet le support des liens dynamiques et des raccourcis, deux classes d’objets réservées à cet effet. A noter que tout ceci sera désactivable via une icône dans le menu des notifications, si cette fonctionnalité vous causerait plus de tord que de bien. Et nous savons tous que ce qui impacte la rapidité de notre smartphone est à éviter, puisque le tord tue.

Bien que 2016 a été timide en ce sens, vous devriez déjà vous préparer à ce que les prochains smartphones Android proposent un à un un écran de la sorte. A commencer à n’en point douter par les futurs Nexus, qui sont toujours les appareils censés représenter les évolutions majeures de l’OS chaque année.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • slayers84

    Enfin ça arrive, très pratique sur un 6s d’avoir accès direct entre 3 et 5 actions d’une app simplement de son icône mais il faudra un bout de temps pour que les devs s’en charge sur android car d’ici que tout le monde a android N et que de nombreux smartphones soient équipé de ce type d’écran pour que les devs s’y intéressent, 3D touch aura encore certainement évoluer chez apple

    • Shem68

      C’est pas faux : avec l’inertie propre à Android, le déploiement de ce genre de fonctionnalités dans les applications prendra du temps. Celles de Google et des autres grands, à la Facebook, ce sera rapide, mais pour celles des développeurs de plys petite envergure…
      Mais bon, c’est un pas dans le bon sens !

  • Samsara

    C’était déjà disponible depuis Android 1.0 avec l’API getpressure

    • Shem68

      Ouep, mais c’est du bricolage, et surtout, ça n’a pas le moindre intérêt car aucune application n’en tire parti. Pouvoir le faire techniquement n’est pas suffisant ^^

      • Samsara

        Comment ça du bricolage? l’article prétend que ça sera disponible sur N alors que ça l’est depuis les débuts d’Android.
        Il est évident que pour que ce soit fonctionnel il faut également un écran qui intègre la fonction et Sony en avait fait la démonstration.
        Et c’est ce que fait un Galaxy Note avec le stylet.
        Ceci dit ,l’intérêt sous Android est moindre car il dispose de l’appui long et autres gestes pour faire la même chose ,et de plus n’a pas besoin d’un écran spécifique (donc moins cher).

        • Lochheart

          L’iphone aussi dispose d’un appui long, ca n’a rien à voir avec un force touch.

        • Shem68

          C’est du bricolage, au sens où ça n’est pas réellement disponible. Ça n’est utilisable et utilisé que dans des contextes spécifiques avec un matériel spécifique, comme le stylet des Galaxy Note que tu mentionne à raison. Ici, il est question de l’intégrer nativement, ça prend une toute autre dimension :) Ce sera réellement « disponible » et utilisable par tous, encourageant les développeurs à l’intégrer et les constructeurs à adapter leur hardware. Et il faut bien ça, car comme tu le vois, même si c’est « disponible » depuis Android 1.0, c’est virtuellement inutilisé.

          Cöté appui long, iOS en dispose aussi depuis ses débuts, et l’un n’a pas remplacé l’autre. Je ne pense pas que ces deux fonctions soient doublons mais complémentaires. L’intérêt de force touch sur Android reste donc entier. Et c’est plutôt une bonne chose ! :)

          • Samsara

            Le besoin ne se fait pas sentir sous Android car il existe de nombreux raccourcis. Sur iOS tu ne peux pas accéder aux paramètres WiFi par exemple simplement avec un appui long à partir du tiroir.
            Cette volonté de limiter les accès explique pourquoi il faut racheter le dernier iPhone pour en bénéficier alors que la solution software est gratuite.
            Par contre t’entêtes avec ton bricolage, c’est possible depuis le début et Samsung le propose en hardware …

          • Shem68

            Mais tu vois bien que personne ne l’utilise. Personne ! Et même si demain, je décidais de le faire… qu’est-ce que j’en ferai ? Aucune application n’en tire parti. Alors, oui, c’est présent, mais c’est tout bonnement inutilisable.

            L’appui long sur Android est mieux exploité que sur iOS, je suis d’accord. Mais je reste persuadé qu’il y a de la marge de manœuvre pour faire du force touch quelque chose d’utile. Et heureusement que certains raisonnent comme ça. Si on se contentait de se dire « bof, pas besoin, on est bien avec ce qu’on a », je te dis pas toutes les inventions à côté desquelles on passerait…

          • Samsara

            Personne n’utilise les 2048 niveaux de pression des Galaxy Note?

          • Shem68

            Relis moi : j’ai dit dans ma première réponse que ça n’est utilisé que dans des cas de figure biens spécifiques. Comprendre ici : sur un nombre très restreints de terminaux, avec un stylet bien spécifique, sur des applications bien spécifiques, et pour faire une quantité de choses plus que limitée. Et en dehors de ces quelques cas de figure ? Nada…

            Et pour voir à quel point c’est vrai, il suffit de changer la ROM de ton Galaxy Note par virtuellement n’importe quelle autre. Si tu le fais, tu pourrais tout aussi bien utiliser un crayon à la place de ton stylet, tu aurais la même réaction à tes 2048 niveaux de pression :p

          • Samsara

            Ce que tu t’entêtes à ne pas comprendre c’est que pour utiliser cette fonction IL FAUT un écran ayant la capacité physique ,en clair: en plus de l’écran LCD/OLED il y a une couche spécifique dédié à la capture de pression.
            Donc tu pourrais comprendre que sans cet écran spécifique il est impossible d’avoir une sensibilité aux niveaux de pression?
            De plus la couche sensible à la pression des Galaxy Note l’est électromagnétiquement et non pas capacitivement (cas des iPhone) ,c’est pourquoi sans le stylet spécifique (il y a une électronique à l’intérieur qui produit un champ électromagnétique) tu ne pourras jamais l’utiliser ,et pire encore si tu utilises une ROM sans les drivers du stylet.
            Le crayon est valable sur tout écran capacitif,mais ne peut remplacer le stylet Samsung (sous licence Wacom).

          • Shem68

            Oui, je sais qu’il faut un hardware spécifique. Tu l’as déjà dit dans cette conversation, et moi aussi. Je ne vois pas pourquoi tu bloque là-dessus, car ça n’a pas grand-chose à voir avec ce que je te dis.

            Ce que je te dis, moi, c’est que son utilité LOGICIELLE est pour ainsi dire nulle à l’heure actuelle. Ça ne fonctionne avec rien. Pas tant car il faut un hardware spécifique que parce qu’aucune application à l’exception d’une poignée d’apps spécifiques à des constructeurs (comme celles de Samsung) en tirent parti.
            Autrement dit, MÊME avec le bon hardware, à l’heure actuelle on ne peut pratiquement rien en faire. Tes 2048 niveaux de pression sur le Galaxy Note, à part sur les quelques applications natives de Samsung, il ne sert à rien.

            Et c’est en ça que je dis que c’est bricolé, pas réellement disponible. Google n’a pas joué le jeu et n’en a pas implanté le moindre usage ni utilité dans AOSP. Les développeurs d’application non plus. Ça ne marche sur le Galaxy Note que parce que Samsung s’est donné la peine d’y implanter le bon hardware ET les bons drivers sur sa rom ET a développer des applications qui en tirent parti.
            C’est ça que je te dis. Rien de plus, rien de moins :)

          • Samsara

            Dans un premier temps j’ai voulu ne pas te répondre mais certaines personnes pourrait ne pas m’avoir compris.
            L’intérêt principal de la sensibilité à la pression ne réside pas dans la discrimination « fort » « moins fort » mais dans la précision ,c’est pourquoi le stylet Samsung permet des tracés plus ou moins épais et contiguë sans se toucher ,chose impossible avec un doigt.Cet intérêt s’exploite bien entendu dans le dessin ,qui est une des fonctionnalités du smartphone (il sert également à pointer le bon bouton en mode bureau à distance d’un ordinateur affiché sur un écran de 5 pouces).
            Sortit de là il est bien entendu que ça ne sert pas à grand chose ,mais la fonction est présente,et libre à chaque fabricant de l’utiliser ou non.
            La même fonction utilisable avec un doigt est extrêmement réduite dû aux nombres de pressions (visiblement 2 ) de la technologie des écrans iPhone et n’améliore pas la précision.
            Ce qui explique que cette technologie ,qui encore une fois nécessite un écran spécifique donc plus cher, peut être avantageusement remplacé par l’appui long et des gestes,et c’est ce qui est proposé par Android depuis le début.
            Ne prend pas Google comme exemple,leur OS est libre et chacun peut faire des smartphones differents, il n’y a qu’à voir le nombres de smartphones ayant un lecteur microSD ,deux cartes SIM ,un émetteur infrarouge, ect…

  • Nono

    Appli inutile gadget pour feniasse