Android : des millions de smartphones infectés par des logiciels malveillants

Maj. le 8 mars 2018 à 15 h 27 min

Selon les derniers chiffres du Kindsight Security Labs d’Alcatel-Lucent, les smartphones sont de plus en plus en proie aux menaces des logiciels malveillants. Les malwares ont ainsi augmenté de plus de 17 % lors du premier semestre 2014, un chiffre à la hausse, plus du double de l’augmentation constatée l’année dernière à la même période. L’apocalypse débarque-t-elle dans le monde des terminaux mobiles ? Non, mais il convient d’apprendre à se prémunir, surtout sous Android.

Au niveau mondial, ce ne serait ainsi pas moins de 0,65 % des appareils qui seraient touchés au 30 juin 2014 (l’année dernière, ce nombre était à 0,55 %). Dans les faits, cela représenterait près de 15 millions d’appareils (contre 11,3 auparavant). La menace prolifère !

Des millions de smartphones Android infectés

Si l’on s’intéresse de plus près aux machines impactées, nous découvrons que 60 % des smartphones contaminés tournent sous Android. Il s’agit d’une statistique stable malgré l’augmentation des parts de marché de l’OS de Google. Les 40 % restant proviennent des PC sous Windows connectés via une clé 3G/4G en USB ou un routeur mobile WiFi. Les bons élèves sont les BlackBerry et les iPhone avec moins de 1 % d’appareils touchés à eux deux.

Avant de céder à la sinistrose, Alcatel-Lucent signale que dans l’immense majorité des cas, la négligence des utilisateurs est en cause. Les chevaux de Troie exploités ne sont pas particulièrement complexes si on en croit les conclusions du rapport. Pour se prémunir, rappelons qu’il existe deux réflexes trop peu connus des usagers.

Des millions de smartphones Android contaminés
En bleu, les machines Windows. En rouge, les appareils sous Android.

Le premier consiste à se rendre dans les paramètres, dans les applications et de ne pas cocher Sources inconnues (option décochée par défaut d’ailleurs). Le deuxième consiste à installer un anti-malware reconnu sur le Play Store, citons Malwarebytes Anti-Malware (disponible ici) mais il en existe bien d’autres tout aussi efficace.

Signalons que pour obtenir ces statistiques, l’équipementier se base sur l’analyse des trafics passant par son propre matériel réseau. Il y a donc une extrapolation qui est appliquée pour obtenir une cartographie signifiante à l’échelle internationale. Il s’agit donc d’une estimation jugée crédible pour être publiée.

Via (Malware Report en PDF)

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !