Android : des millions de smartphones infectés par des logiciels malveillants

Date de dernière mise à jour : le 18 avril 2016 à 15 h 21 min

Selon les derniers chiffres du Kindsight Security Labs d’Alcatel-Lucent, les smartphones sont de plus en plus en proie aux menaces des logiciels malveillants. Les malwares ont ainsi augmenté de plus de 17 % lors du premier semestre 2014, un chiffre à la hausse, plus du double de l’augmentation constatée l’année dernière à la même période. L’apocalypse débarque-t-elle dans le monde des terminaux mobiles ? Non, mais il convient d’apprendre à se prémunir, surtout sous Android.

Au niveau mondial, ce ne serait ainsi pas moins de 0,65 % des appareils qui seraient touchés au 30 juin 2014 (l’année dernière, ce nombre était à 0,55 %). Dans les faits, cela représenterait près de 15 millions d’appareils (contre 11,3 auparavant). La menace prolifère !

Des millions de smartphones Android infectés

Si l’on s’intéresse de plus près aux machines impactées, nous découvrons que 60 % des smartphones contaminés tournent sous Android. Il s’agit d’une statistique stable malgré l’augmentation des parts de marché de l’OS de Google. Les 40 % restant proviennent des PC sous Windows connectés via une clé 3G/4G en USB ou un routeur mobile WiFi. Les bons élèves sont les BlackBerry et les iPhone avec moins de 1 % d’appareils touchés à eux deux.

Avant de céder à la sinistrose, Alcatel-Lucent signale que dans l’immense majorité des cas, la négligence des utilisateurs est en cause. Les chevaux de Troie exploités ne sont pas particulièrement complexes si on en croit les conclusions du rapport. Pour se prémunir, rappelons qu’il existe deux réflexes trop peu connus des usagers.

Des millions de smartphones Android contaminés
En bleu, les machines Windows. En rouge, les appareils sous Android.

Le premier consiste à se rendre dans les paramètres, dans les applications et de ne pas cocher Sources inconnues (option décochée par défaut d’ailleurs). Le deuxième consiste à installer un anti-malware reconnu sur le Play Store, citons Malwarebytes Anti-Malware (disponible ici) mais il en existe bien d’autres tout aussi efficace.

Signalons que pour obtenir ces statistiques, l’équipementier se base sur l’analyse des trafics passant par son propre matériel réseau. Il y a donc une extrapolation qui est appliquée pour obtenir une cartographie signifiante à l’échelle internationale. Il s’agit donc d’une estimation jugée crédible pour être publiée.

Via (Malware Report en PDF)

Réagissez à cet article !
  • Thibaut

    Fail pour le lien source avec le « Via ».

    • Vincent M.

      La source marchait encore il y a 2 minutes ^^ … C’est en cours de modification

  • adien

    « Le premier consiste à se rendre dans les paramètres, dans les applications et de ne pas cocher Sources inconnues (option décochée par défaut d’ailleurs). Le deuxième consiste à installer un anti-malware reconnu sur le Play Store, citons Malwarebytes Anti-Malware (disponible ici) mais il en existe bien d’autres tout aussi efficace. »

    On oublie trop le vrai premier réflexe: être vigilant quand on installe une appli, en regardant bien les autorisations qu’elle demande, et en croisant avec les commentaires.
    Comme sur un PC en fait !

    • slayers84

      C’est ça le problème, comme sur un pc…

      • Tux

        Ça n’a rien à voir avec un PC, si sur un mac si tu accepte d’installer n’importe quoi y compris des conneries trouvés sur un site russe obscure tu t’expose à des problèmes, il faut juste pas être con.

        • slayers84

          Mon allusion était par rapport a iOS ou aucun nettoyage n’es nécessaire

    • Fabien

      +1 pour malwarebytes,me donne entière satisfaction,je l’ai couplé à Avast et je n’ai aucun soucis,maintenant comme tu le dit,il faut aussi être vigilant lorsque l’on donne des autorisations

  • Atlas

    « ne pas cocher Sources inconnues »
    pourquoi est-ce que l’option est présente alors.

    Si elle existe, les gens vont l’utiliser. Le nombre de téléphones contaminés va commencer à grimper de façon exponentielle pendant un temps.

    • Mufle

      Pour installer des versions bêta, ou que sais-je encore ?

      Il suffirait déjà de bouger cette option dans les « options pour développeurs », ça limiterait déjà la casse auprès des usagers non avertis…

      • Samsara

        En fait ,vu qu’on peut avoir une ROM sans les services Google,donc AOSP ( ce qui est obligatoire en Chine,même les ROM constructeurs) ,Android est prévu pour installer les applications manuellement en cochant cette option.

        • Plumplum

          Manque de bol :
          1 Mpman officiellement vendue en France : pas de Googleplay
          3 appareils chinois : 3 avec le Googleplay

          Faut pas généraliser…

          • Samsara

            1 – MPMAN à le droit (comme tout le monde) d’installer une ROM AOSP

            2 – tes 3 appareils chinois ont été acheté en Chine ou livré hors de Chine car destiné au marché exterieur?

            3 – sur Google cherche « google play chinese phone »

          • Plumplum

            1 – Bien sûr
            2 – 2 acheté en Chine mais livré hors de Chine, le 3ème acheté en France (choix perso vis-à-vis de la TVA et du SAV)…oui effectivement ce sont des modèles faits pour l’export
            3 – Oui les applis Google ne fonctionnent pas en Chine, je suis au courant :)…toutefois, ce que tu dis prête à confusion, beaucoup pensent que import=pas de Playstore, ce n’est pas toujours le cas

          • Samsara

            C’est pas quels fonctionne pas ,c’est qu’elles y sont interdites.
            Désolé si ma phrase à porté à confusion ,j’aurais dû écrire : « les applications Google sont interdites en Chine,donc sur les ROM officiels Samsung par exemple elles sont retirés ».

        • So’

          Ça n’a aucun sens ce que tu dis, enfin… Quand t’installe un service Google et que le téléphone n’est pas certifié Google (de Chine) il ne se lance pas, comme le Playstore, ou Gmail qui marche à moitié car la moitié de la présences des services sont absentes… Ca devrait être une option retirer dans ses cas, ou elle sert aux gens qui n’achètent pas de produit, de préférence ils préfèrent de le prendre gratuitement (cracker…)

          • Samsara

            Désolé mais je ne comprend pas ce que tu as écrit.
            Il n’est pas possible d’installer les services Google autrement que de passer par les « Gapps » ,tu peux chercher ce terme sur internet.
            Tu peux également chercher pourquoi il n’y a pas de services Google sur les smartphones chinois.

    • Marc Le-corguillé

      Elle existe depuis un moment et ceux qui l’active c’est qu’ils utilisent un store alternative et pas autre chose

    • Plumplum

      C’est tout simple, Android est Open-sources
      Googleplay non.
      Il n’y a donc pas de monopole comme chez Apple…et il n’y en aura pas! Mais il y a belle et bien une position dominante.
      Tu as quand même le choix de ton Market….Opera-store, Getjar et quelques autres…certains de ces markets nécessitent d’avoir l’option de cochées.

      C’est aussi une option de bidouilleurs, tu vas râler et dire que c’est compliqué : oui, c’est de la bidouille, tout le monde n’est pas fait pour ça :

      – Tu as aussi certains éditeurs qui ne référencent pas certains appareils peu distribués (de moins en moins j’ai l’impression), tu te retrouves avec une application annoncée comme non compatible…tu la récupères sur Googleplay avec un autre appareil, tu copies le fichier apk et tu l’installes manuellement, très souvent ça va marcher (c’est plus simple que de rooter, et de faire passer ton appareil pour une grosse marque)

      – Tu bidouilles une installation de Rom, tu perds tes IMEI, tu as besoin d’une application pour les remettre. Pas de bol, pas de carte sim fonctionnelle, donc pas de SMS pour la validation en 2 étapes pour se connecter au Googleplay (tu sais le truc que si Apple l’avait mis sur son iCloud, il n’y aurait sans doute pas eu cette histoire de photos volées)
      Tu installes l’apk à la main, ça te permets de récupérer tes IMEI.

      Cette option n’est normalement pas cochées de base, si tu ne vas pas trifouiller les paramètres de sécurité, l’installation d’apk douteuses récupérées manuellement ne se fera pas.

      • Atlas

        « monopole »
        ce n’est pas le bon terme que tu utilises. Ils font ce qu’ils veulent avec leur OS.

        • Plumplum

          Microsoft Office, tu peux l’acheter chez Carrefour, à la FNAC, chez Amazon…c’est un logiciel.

          Les applications, sont des logiciels. Les stores ont beau être virtuels, il n’en reste pas moins que ce sont des points de ventes…

          Suivant le Petit Larousse
          Privilège : (de droit ou de fait) dont dispose un individu, une entreprise ou un organisme public de fabriquer ou de vendre seul certains biens ou
          certains services à l’exclusion de tout concurrent.

          Il y a bien certains biens et services vendus à l’exclusion de tout concurrent.

          • Atlas

            au sein de leur propre service.

            C’est comme dire que Google a le monopole sur les applis Google Apps.

    • Chaotec

      Ben tent que 99% des infection seront du a l’utilisateur , s’est pas près de s’arrêter!

  • banbounet

    Premier réflexe : prendre ses appli sur le Playstore et pas sur des marchés parallèles, où rien n’est vraiment gratuit…

    • Fabien

      Le problème c’est que le Playstore est une véritable poubelle,tu ne peux pas imaginer le nombres d’applis rejettés par mes antis -virus,Il faut absolument que Google fasse un grand ménage dedans,

  • Marc Le-corguillé

    Le problème n’est pas androïd mais l’utilisateur on le sait depuis un moment sur pc, les smartphone ne déroge pas à la règle….

  • So’

    On sait tous ici personne n’ose le dire, le malware vient bien des logiciels, jeux… CRACKER! Voilà donc pourquoi certain activent ce service « Sources Inconnues ». Si tout le monde acheter leur programme il n’y aurait moins de risque.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !

Le président de Huawei a profité du lancement des Huawei P10 et P10 Plus en Chine pour dévoiler que le constructeur était à la conception d’un smartphone véritablement borderless, laissant l’intégralité de sa face avant pour son écran.

b7fc4902aa955b2403a37eb4aa4b69c7llllllllllllll