Android Jelly Bean domine avec 40,5%, Gingerbread résiste

Date de dernière mise à jour : le 18 avril 2016 à 22 h 35 min

S’il est une version de l’OS mobile de Google qui refuse de mourir, c’est bien Android 2.3 Gingerbread, comme nous le révèle aujourd’hui le dernier rapport de répartition d’Android pour juillet 2013. Ainsi s’il y a à peine un mois, Gingerbread représentait 34,1% de parts de marché, celle-ci a chuté de seulement 1% depuis fin juin, occupant encore ainsi un tiers des appareils.

Pourtant, ce qui n’est pas ce qui empêche la progression de Jelly Bean qui grimpe de 37,9% à 40,5% et continue ainsi sa croissance de façon tout à fait honorable.

Répartition d’Android pour le mois de juillet 2013

Alors pour quelle raison Gingerbread s’accroche-t-elle autant ? Les facteurs sont multiples. En dépit du fait que cette version 2.3 de l’OS est désormais un peu dépassée, elle reste la première à avoir proposé une interface vraiment esthétique. Et puis, il ne faut pas se leurrer, bon nombre d’appareils d’entrée de gamme actuellement en circulation resteront sans doute cantonnés à Gingerbread jusqu’à leur dernier démarrage.

Répartition Android juillet 2013

Gingerbread encore présent sur un tiers des appareils Android.

Ainsi, comme nous l’apprend ce nouveau rapport de répartition Android pour juillet 2013, Android 2.3 occupe la seconde place juste après Jelly Bean. Puis, en troisième position, on retrouve Ice Cream Sandwich qui occupe aujourd’hui 22,5% des appareils.

Pas de surprise pour Honeycomb qui, tout comme le mois dernier affiche un très faible 0,1% qui représente la faible portion d’appareils qui ne seront pas mis à jour tandis que FroYo chute de 0,6% points et Eclair de 1,2%.

Une fragmentation de moins en moins accentuée au fil des différents rapports de répartition d’Android antérieurs à juillet 2013. Par ailleurs comme le déclarait il y a peu Rich Miner, au jour d’aujourd’hui, la plupart des utilisateurs se déclarent satisfaits des options et des performances de leur appareil que celui-ci tourne ou non sous la dernière version de l’OS.

A noter que la fragmentation devrait s’atténuer encore plus avec Key Lime Pie, la version 5.0 qui sera également compatible avec les appareils d’entrée de gamme.

Répartition Android juillet 2013

Répartition d’Android pour la période de juillet 2013.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Stef80

    L’écart pourrait se réduire si les constructeurs jouaient le jeu des mises à jour ;) Pourquoi ne proposeraient-ils pas une version sans surcouche, lorsque l’appareil ne peut soit-disant plus être mis à jour ? La plupart du temps, ce sont ces surcouches qui font que les smartphones ne sont pas éligibles à une MàJ.

    • Jean-Louis Pétrod

      ça serait formidable, et vous avez raison les 3/4 du temps, c’est bien la surcouche qui pose problème, pas la mise à jour en elle même ;)

    • Esykie

      Avec mon processeur 600mhz et mes 384mo de mémoire vive, ainsi que mes 200mo de stockage interne, je serais bien incapable de faire tourner du 4.0+ (notammment : impossible d’enregistrer une vidéo tellement les composants sont sollicités par l’OS, consommation de batterie plus élevée donc moins d’autonomie parce que tout doit tourner à fond tout le temps, surtout le processeur, la fluidité n’est pas au rendez-vous, ça m’arrivait même de ramer dans l’app drawer pour faire défiler les applications).

      Le 2.3.7 est juste niquel, tout fonctionne à la perfection. Seul point négatif, certaines incompatibilités, mais en même temps, avec du armv6, même sur ICS il y a beaucoup d’incompatibilités.

  • Ichigo-Roku

    Il faut plus de màj des constructeurs, mais il faut aussi que les utilisateurs fassent les màj. Le nombre de personnes qui utilisent un téléphone avec la 2.3.X alors qu’une màj en 4.X.X est disponible est juste affolant…