Android : Google paye 7 milliards de dollars pour être sur tous les smartphones

Maj. le 11 octobre 2017 à 14 h 03 min

En 2016, Google a dépensé 7 milliards de dollars pour que ses applications soient préinstallées sur tous les smartphones Android. Ces coûts d’acquisition de trafic sont en forte hausse, et les accords passés avec les constructeurs Android pourraient prochainement valoir à Google une nouvelle sanction des autorités antitrust européennes et américaines. 

android google cout acquisition trafic

Lorsque vous achetez un nouveau téléphone Android, les applications de Google sont systématiquement préinstallées. Cela vous semble normal, car Google détient Android. Toutefois, en réalité, cette omniprésence a un coût. En 2016, Google a payé 7,2 milliards de dollars à tous les constructeurs Android pour que ses applications soient préinstallées sur tous les smartphones. C’est grâce à cet investissement que la barre de recherche Google est mise en évidence, et que YouTube ou Chrome sont déjà installées lors du premier démarrage.

C’est ce qu’on appelle des coûts d’acquisition de trafic. Ces coûts sont en forte hausse, et Google paye aujourd’hui trois fois plus qu’en 2012 aux constructeurs Android ainsi qu’à son rival Apple pour profiter d’une mise en lumière. Au total, les dépenses de Google en acquisition de trafic sont estimées à 19 milliards de dollars par an. Cette somme représente environ 11% des revenus générés par ses propriétés internet, contre 7% en 2012.

Android : Google risque une nouvelle sanction des régulateurs antitrust

Cette hausse des coûts est liée à plusieurs facteurs. Le fait que les smartphones soient disponibles dans un plus grand nombre de pays fait que Google achète potentiellement plus de trafic qu’auparavant. De même, Google place plus de publicités sur les sites web qui utilisent Google Ads, et achète donc plus d’espace publicitaire. Toutefois, le principal facteur dans cette augmentation des coûts semble être le nouvel accord signé entre Google et Apple. Suite à la signature de cet accord, Google paye 3 à 4 milliards de dollars par an à Apple pour être le principal moteur de recherche sur les iPhone.

Parallèlement à l’augmentation des dépenses, l’acquisition de trafic risque de plus en plus d’attirer l’attention des régulateurs antitrust. Depuis peu, la Commission européenne mène l’enquête sur les accords que passe Google avec les constructeurs Android. Ces accords obligent les constructeurs à intégrer les applications Google à leurs smartphones, et à proposer Google Search comme moteur de recherche par défaut. Si les inspecteurs s’aperçoivent que Google abuse de son pouvoir pour forcer les constructeurs à accepter ces accords, les conséquences pourraient être autrement plus graves que l’amende de 2,4 milliards de dollars infligée à Google par la Commission européenne en 2017.

Les constructeurs Android risquent de faire planer la menace d’une régulation pour négocier les accords avec Google à leur avantage. En cas de sanction infligée par l’Europe ou par les Etats-Unis, il leur serait aussi possible de modifier les termes. Selon l’analyste Mark Mahney de RBC Capital Markets, la hausse des coûts d’acquisition de trafic pourrait diminuer le bénéfice de Google à hauteur de 280 millions de dollars en 2018.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android 8.0 Oreo : la liste des smartphones compatibles

Android Oreo, la dernière version de l’OS mobile de Google débarque peu à peu sur tous les smartphones compatibles. Découvrez la liste des appareils compatibles, mais aussi les instructions pour télécharger et installer la mise à jour.

Android P : le nom officiel sera « Pistache »

Android P comme Pistache, c’est ce que révèle un échange entre un internaute et Huawei. Le constructeur a semble-t-il laissé fuiter le nom de la prochaine version majeure du système d’exploitation sans le vouloir. Cela va également dans le sens…