Android et Chrome OS pourraient fusionner, mais dans quel but ?

À l’heure où les OS tendent de plus en plus à fusionner vers des systèmes uniques et multi-support, qu’en est-il d’Android et Chrome OS ? Des changements dans les effectifs de Google laissent entendre que la chose se rapproche, pourtant, les représentants du géant tiennent un autre discours.

chrome os android fusion

A l’époque actuelle, un des grands objectifs du secteur tech, tout comme celui de la physique moderne, est l’unification. Nous ne parlerons pas de physique ici, alors concentrons nous sur ce que cela signifie pour nos appareils. Il s’agit tout simplement d’arriver à une situation où les mêmes OS tournent sur nos smartphones, tablettes et ordinateurs.

À des degrés divers, les trois grands noms de l’industrie s’y mettent. Apple a récemment sorti son dernier OS Yosemite qui ressert encore les liens avec iOS, avec des fonctionnalités tels que les appels téléphoniques du smartphone pouvant être pris sur l’ordinateur. Ca n’est pas encore vraiment un système unique, mais les frontières se gomment peu à peu.

De la même manière, on a déjà observé ces derniers mois la volonté de Microsoft de créer un OS unique et l’on savait que le « Phone » de Windows Phone allait ainsi disparaitre. Cela n’a donc pas été une surprise totale lorsque le géant a officialisé son très attendu Windows 10, dévoilant au passage que l’OS serait le même sur ordinateur, tablette et smartphone, s’adaptant à chacun de ses supports.

Jusque là, les représentants de Google avaient plutôt tendance à minimiser cette possibilité pour Chrome OS et Android, tout en offrant quelque possibilités de passerelles entre les systèmes, telles que l’arrivée d’applications Android sur Chrome OS.

Pourtant, quelques changements récents suggèrent aujourd’hui que la fusion pourrait se rapprocher. Il y a un peu plus d’une semaine, Hiroshi Lockheimer, vice-président de l’ingénierie d’Android, devrait commencer à diriger également les travaux sur Chrome OS.

android chrome os unifie

Par ailleurs, vendredi dernier, Google annonçait que Sundar Pichai récupérait la responsabilité de plusieurs divisions de Google en plus de celles qu’il dirigeait déjà, pour que celui-ci ait final la charge du moteur de recherche, de Google Maps, Google+, la recherche et developpement, les services publicitaires et commerciaux, l’infrastructure, Chrome, Android et les Google Apps.

On observe ainsi dans ces récents changements une tendance manifeste à l’unification. De son côté, Google, en la personne de Brian Rakowski, justifie ces changements par le fait que les équipes de Chrome OS et Android ont à résoudre les mêmes problèmes. Rakowski déclare également qu’il n’y a pas de projet de changer la manière dont les produits fonctionnent.

Pourtant, si Android est un acteur écrasant du paysage mobile, ça n’est pas le cas de Chrome OS avec les ordinateurs, détenant les miettes laissées par Microsoft et Apple. Peut-être qu’à terme, l’unification pourrait aider Google à gagner des parts de marché. Il n’en reste pas moins vrai que Chrome est hautement différent dans sa nature même, et qu’il faudra sans doute attendre quelques années pour que les usagers sautent le pas.

 

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !