Android : comment gérer les autorisations des applications

Android Oreo offre une gestion plus précise des autorisations pour chaque application que vous installez. Il est possible de consulter ces autorisations lors de l’installation d’une application. Ou de les modifier une fois que l’application a été installée. Il existe également une procédure pour les applications instantanées. Voici comment consulter, gérer et modifier les autorisations de vos applications. 

Ce tutoriel rapide a été écrit pour les versions d’Android à partir de Marshmallow (6.0) et jusqu’à Oreo (8.0). Pour consulter votre version d’Android Allez dans Paramètres > A propos. Sous Android, toutes les applications demandent des autorisations d’accès pour fonctionner : espace de stockage, SMS, téléphone, microphone, données de localisation, contacts, caméra, agenda, ou encore les capteurs d’activité, sont considérés comme des accès « sensibles », et il est conseillé de bien examiner si ces demandes sont absolument nécessaires au fonctionnement de l’application ou non.

Comment gérer les autorisations des applications sous Android

Vous pouvez très facilement désactiver ou activer des autorisations pour des applications spécifiques. Il est également très simple d’accéder à toutes les applications qui ont demandé une autorisation spécifique.

Pour gérer les autorisations d’une application installée ou instantanée procédez comme suit :

Si l’application est installée sur votre smartphone, tablette, ou autre appareil :

Pour les application instantanées :

Vous devrez normalement avoir accès à une liste d’autorisations avec à chaque fois un interrupteur à droite. Activez et désactivez ce que vous pensez nécessaire. Attention : certaines de ces autorisations sont peut-être essentielles au fonctionnement normal de l’application !

Voici comment trouver toutes les applications qui utilisent une autorisation spécifique :

Hélas, comme on le voit avec les scandales autour de Facebook sur Android, même des entreprises bien établies peuvent abuser de ces autorisations et, par exemple, aspirer les métadonnées de vos appels et le contenu de vos SMS. De quoi inciter à faire preuve de la plus grande vigilance, et surtout à mieux gérer ces autorisations.

Voir les commentaires
Ailleurs sur le web