Android 4.0 ICS, Motorola expose sa politique concernant les mises à jour

Date de dernière mise à jour : le 11 octobre 2016 à 16 h 22 min

Android 4.0 ICS, Motorola ne mettra à jour que les terminaux qu’il considère comme aptes à recevoir la dernière version d’Android

Après que Motorola n’ait dévoilé, il y a quelques temps, le planning des mises à jour de ses terminaux sous Android 4.0 Ice Cream Sandwich, bon nombre d’utilisateurs se sont alors posé la question de savoir pourquoi certains terminaux n’y figuraient pas, bien que sortis, il y a moins d’un an.

Le constructeur américain qui avait alors en tête de proposer la dernière version d’Android sur un maximum de terminaux s’est alors exprimé sur le problème en précisant que, d’après lui, certains terminaux n’étaient pas adaptés pour Android 4.0 Ice Cream Sandwich.

Autrement dit, si la mise à jour d’un smartphone sous Android 4.0 Ice Cream Sandwich ne permet pas de procurer une expérience utilisateur améliorée, alors Motorola ne la proposera pas. Une politique qui n’est pas du goût (et on peut les comprendre) du goût de tous les utilisateurs mais qui semble la meilleure à adopter d’après les arguments énoncés par Motorola qui insiste en précisant qu’un smartphone dont la partie matérielle n’est pas adaptée à la dernière version d’Android ne pourra fournir qu’une expérience utilisateur qu’il qualifie de médiocre.

Certains (nous les premiers) émettront, bien sur l’argument selon lequel les développeurs indépendants sont capables de proposer des ROM alternatives qui fonctionneront à merveille, y compris sur de vieux téléphones, toutefois leur niveau de performance et de stabilité restera inférieur aux exigences de Motorola, Google et des opérateurs.

Certains y verront là une dérobade de la part de Motorola, d’autre un excès de perfectionnisme, mais dans tous les cas, et fort heureusement, il nous restera toujours les ROM alternatives.

Retrouvez toute l’actualité de Motorola sur nos pages Facebook, Google+ et Twitter.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article