Android ne serait pas aussi fragmenté que Google veut nous le faire croire

Android Marshmallow a enfin dépassé les 10% début juin et affiche un timide 10,1% d’après le dernier rapport de répartition de Google. Toutefois, ces statistiques ne tiennent comptent que des visites sur le Play Store auquel tous les appareils n’ont pas accès. Ainsi, d’après le dernier rapport d’Apteligent, Marshmallow représenterait presque 20% du parc.

Contrairement à ce que laissent entendre les rapports de répartition mensuels de Google, les anciennes versions d’Android seraient nettement moins représentées que ce qu’on pourrait imaginer. KitKat représenterait non pas 31% du parc mais seulement 24,91%, Jelly Bean représenterait moins de 6% alors que le rapport de Google laisse entendre qu’il serait encore présent sur près de 20% des appareils et les versions antérieures représenteraient moins de 1%.

De son côté, Android Lollipop représenterait non pas 35% du marc mais près de 38% mais c’est surtout la part de marché de Marshmallow qui reste impressionnante. Plus du double de ce qu’annonçait Google au début du mois. Notez que 93% du trafic généré par Android provient de KitKat, Lollipop et Marshmallow tandis que 97% du trafic d’iOS est généré par iOS 8 et iOS 9.

Des chiffres qui restent à prendre avec recul parce qu’il ne tiennent compte que des appareils sur lesquels des applications contenant le SDK d’Apteligent est installé mais qui permettent d’observer les choses sous un autre angle que par le biais des rapports mensuels de Google qui ne sont pas forcément plus exacts. Après tout combien de smartphones chinois ne disposent pas du Google Play Store ?

Android est donc peut-être moins fragmenté que les rapports mensuels de Google le laissent penser. Ça ne change rien aux problèmes de sécurité liés à la fragmentation mais ça permet néanmoins de dédramatiser un peu les choses.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Aldwyr

    Non c’est vrai, Google -> + de 1 milliard d’appareil connecter sur le play store.
    Votre service d’analyse, je ne pense pas qu’il soit présent sur autant d’appareil…
    Je crois plus au chiffre de Google pour le corps qui a quand même de l’expérience dans le domaine pour analyser des données…;)

  • Atlas

    Google n’aurait aucun intérêt à faire croire qu’il y a plus de fragmentation qu’en réalité.

    • Nono13

      Sans forcément croire les 20% annoncés, il est indéniable que la méthode de Google ne prends pas en compte les smartphones ne se connectant pas aux play store. Ce qui est le cas de l’intégralité des smartphones (que chinois ?) vendus en Chine.

      • CrimsonPrince

        En effet en Chine les appareils vendus, même non chinois, n’ont pas accès au play store. J’y ai acheté ma tablette Samsung galaxy tab 2 il y a 3 ans et il n’avait pas play store et il était impossible de l’installer. J’ai dû flasher une ROM européenne pour enfin y avoir accès.

    • Kevin B.

      Imaginons que Google sorte Android 7.0 avec la magie permettant qu’il n’y ait que très peu de fragmentation. « Oulala les anciennes versions sont très fragmentées, achetez vite un smartphone sous Android 7 ! ».

      • Opty’mouse Prime

        Tu racontes n’importe quoi. On ne parle pas de fragmentation de disque dur, mais de fragmentation du marché. Fragmentée ça veut dire qu’il y a beaucoup de versions d’android utilisées actuellement. Donc ça n’a rien à voir avec Android 7 ou Google

        • leatherface

          J’en rigole encore ! Énorme ce Kevin B. !!;-)

    • crachoveride

      En juin 2016, Android Marshmallow a tout de même connu une belle évolution en passant la barre des 10%. A titre de comparaison, il y a seulement un mois en mai 2016, celui-ci n’était qu’à 7,5% ce qui montre l’effort des constructeurs à pousser cette version.

  • Lochheart

    Logique. L outil calcule sur des applis Occidentales.

    C est clairement les pays comme la Chine, l Inde ou autres pays emergents qui plombent les stats.