Amazon porte plainte contre 1114 internautes accusés de publier de faux avis

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 10 h 58 min

Clamant que la réputation de son entreprise est mise à mal, le géant de l’e-commerce Amazon a porté plainte au tribunal de Seattle dans l’État de Washington et assigne devant la justice américaine 1114 internautes. La raison ? la rédaction d’avis « mensongers et trompeurs » émis par de fausses critiques payées par des vendeurs Amazon cherchant à accroître leur clientèle.

Rappelant un peu les faux commentaires de Kaspersky cherchant à nuire à la concurrence, cette affaire fait suite à celle concernant une plainte portée en avril dernier par le même Amazon à l’encontre de sites Internet vendant de faux avis négatifs. Cette plainte a été portée contre X étant donnée que le plaignant n’est pour l’instant pas en connaissance de l’identité des personnes incriminées. Ces dernières offraient leurs services de rédaction d’avis factices, moyennant 5$ (environ 4,4 €) sur le site Fiverr.com pour une note de 5 étoiles pour une boutique figurant sur Amazon.

Bien que peu nombreux, ces avis peuvent considérablement influer sur la confiance du client mais aussi sur celle des vendeurs envers l’intégrité d’un site comme Amazon, cela ternit notre enseigne.

C’est en ces termes que la firme de vente en ligne a signé sa plainte vendredi dernier. Elle a par la suite ajouté qu’une enquête était en cours. Celle-ci consiste à faire l’acquisition de ces faux avis sur la plateforme Fiverr promettant des avis 5 étoiles et offrant la possibilité de rédiger un commentaire. Les premières constatations ont révélé que certains auteurs de faux avis essayaient d’effacer leurs traces en employant une adresse IP unique utilisée par plusieurs d’entre eux.

La plainte d’Amazon – qui ne doit pas être d’humeur à faire des cadeaux du niveau de celui de 4500 € fait à cet internaute – ne vise pas Fiverr. Ce dernier s’est d’ailleurs rangé du côté du plaignant et contribue à l’aboutissement de cette enquête.

Amazon mène cette action afin de protéger ses clients de toute supercherie en mettant un terme aux activités des accusés et en démantelant le réseau qu’ils ont formé.

Que vous soyez client ou non, tout le monde peut partager son avis sur un produit vendu sur Amazon cependant, il est strictement interdit de se faire rémunérer pour la rédaction de tout commentaire ou bien évidemment d’écrire des commentaires inventés.

via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • kfdkdk

    Le rapport avec les téléphones android?