Amazon attaque Google en lançant sa propre régie publicitaire

Date de dernière mise à jour : le 24 mai 2016 à 16 h 56 min

Amazon n’est clairement pas un partenaire de Google. Bien sûr il utilise le système Android pour ses tablettes Kindle Fire et lui reverse une belle commission sur les affichages publicitaires de chacun de ses périphériques, mais en dehors de cela, il lui livre une guerre de tous les instants et se pose plus en concurrents qu’associé. On sait tous à quel point il a frappé fort avec sa boutique d’application concurrente à Google Play. Le Amazon App-Shop (Amazon App-Store dans certains pays) a défrayé la chronique lors de son apparition, à cause de l’utilisation des termes propriétaire à Apple, « App-Store », qui l’a alors attaqué en justice. On peut aussi évoquer ses pratiques douteuses à l’encontre des développeurs qui se sont vu imposer des obligations tarifaires aberrantes. Malgré tout, l’Amazon App-Shop fait actuellement partie des plus gros vendeurs/distributeurs d’applications Android.

Comme cela ne suffisait pas, Amazon a fait en sorte de faire disparaître l’OS de Google sous une surcouche maison très poussée. À tel point que le néophyte aura bien du mal à savoir que sa Kindle Fire est propulsée par Android.

Aujourd’hui, Amazon lance une nouvelle attaque en annonçant sa propre régie publicitaire. Sans doute le plus gros coup bas que puisse faire le commerçant à l’encontre de son adversaire. Rappelons que la firme de Moutain View vit en grande partie sur les revenus que génèrent Ad-Sense et Google. On se demande comment il est encore possible que l’un vive sur le dos de l’autre en cherchant continuellement à le faire tomber. On n’est pas très loin de la guerre silencieuse avec Samsung.

L’Api « Amazon Mobile Ads » est mis en avant via une courte vidéo de présentation à destination des développeurs. Utilisable sur tous les périphériques Android, Amazon Mobile Ads permet de cibler les utilisateurs en fonction de leur activité et de leur afficher une publicité plus proche de leurs besoins. Une pratique que Google utilise depuis des années sur internet avec Ad-Sense. Quelle différence entre les deux me direz vous, et bien un revenu supérieur pour les développeurs. Amazon promet qu’à usage équivalent, le CPM sera plus intéressant avec Amazon Mobile Ads qu’avec une autre régie publicitaire. Pour confirmer cette affirmation, un développeur reconnait avoir doublé ses bénéfices grâce à l’API.

« Nous avons opté pour Amazon et avons constaté que nos revenus ont progressé de 200 % par rapport aux autres régies de publicité. Désormais, nous faisons en sorte d’utiliser Amazon en premier lors des affichages ce qui nous a offert un bénéfice accru de 250 %. Les résultats sont bien au dessus de ce que nous espérions. »
James Farrier, fondateur de Simple-List

Pour le moment, le programme est en version bêta et ne fonctionne qu’aux USA. Il ne fait aucun doute qu’il va très vite passer en version finale et s’ouvrir au marché global. On ne sait pas encore quelle va être la réponse de Google à une telle attaque, mais ce qui est sûr c’est qu’elle risque d’avoir un impact sur ses revenus directs. En attendant, on rappelle qu’Amazon pourrait lancer ses premiers smartphones maison en 2013.

via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Franck Deny

    Bonjour,

    Pourriez vous m indiquer d ou vous tirez cette information ?
    « Bien sûr il utilise le système Android pour ses tablettes Kindle Fire et lui reverse une belle commission sur chaque vente »

    Merci !

    • jonathan lempernesse

      Autant pour moi, Android est un système libre, donc utilisable gratuitement par les fabricants. Je suis allé un peu vite en besogne sur ce coup là. ^^’

      • Les app google surtout aussi

        • Franck Deny

          Je pense que pour pouvoir acceder aux Google Apps il faut payer un cout de licence. De plus si un telephone/tablette utilise Android, tout ou partie des revenus publicitaires atterrit chez Google (c est de bonne guerre je trouve) ^_^