Airbnb propose une carte bancaire qui vous permet d’échapper au fisc

Airbnb aide les propriétaires de logements loués sur la plateforme à frauder le fisc. Le site de location propose aux hébergeurs de leur fournir une carte bancaire sur laquelle est versée tous leurs revenus générés sur Airbnb. Un moyen simple de gagner de l’argent tout en se faisant discret vis-à-vis de l’administration fiscale.

airbnb

Airbnb propose une carte bancaire aux personnes qui louent leur logement sur la plateforme afin de faciliter l’évasion fiscale, nous apprend une enquête de France Info. C’est sur cette carte, récupérable sans frais et nécessitant seulement un numéro de passeport pour être créée, que les paiements d’Airbnb sont effectués. L’argent disponible peut être retiré dans n’importe quel distributeur et la carte peut aussi servir de moyen de paiement. Un système bien rodé qui permet aux propriétaires de cacher ses revenus locatifs à l’administration française. On estime à 10% la part d’hébergeurs choisissant cette solution en France.

Airbnb vous aide à éviter le fisc

Airbnb a passé un accord avec la société américaine de transferts et paiements en ligne Payoneer en 2014. C’est cette entreprise qui fournit la carte aux individus qui proposent des logements à louer. L’argent des locations n’est alors pas viré sur compte bancaire nominatif français qui serait traçable mais sur la dite carte, émise à Gibraltar. L’administration fiscale est incapable de prendre connaissance de tels échanges financiers et ces revenus ne sont par conséquent pas imposés. A l’origine, cette carte était proposée aux propriétaires d’appartements français résidant à l’étranger, mais l’initiative a été détournée en un moyen d’évasion fiscale.

Interrogé par Le Figaro Immobilier, Airbnb se défend en affirmant que « de nombreuses entreprises dans le monde » proposent également ce système. Les vendeurs Amazon et Cdiscount peuvent par exemple demander cette même carte Payoneer. Airbnb voit ce système comme un outil pratique et assure ne pas inciter ses utilisateurs à frauder le fisc. Ceux-ci « doivent respecter leurs obligations fiscales lors de leur inscription. Airbnb, qui a lui-même payé moins de 100 000 euros d’impôts en France en 2016, envoie un rappel fiscal aux hôtes chaque année pour qu’ils sachent exactement combien de revenus ils doivent déclarer à l’administration fiscale », explique le site de location.

Une déclaration qui n’est pas du goût de Jean-Bernard Falco, président d’une association de professionnels du tourisme qui combat Airbnb. « Ce n’est pas compliqué de comprendre que si un propriétaire Airbnb utilise cette carte, c’est qu’il ne va pas payer l’impôt en France ! », estime-t-il. Le gouvernement français pourrait répondre à cette affaire en obligeant Airbnb à lui communiquer les revenus des loueurs au fisc. Une proposition de loi en ce sens avait été repoussée par l’ancien secrétaire d’État au Budget Christian Eckert, qui ne voulait pas freiner le secteur avec des contraintes administratives. La mauvaise réputation qu’est en train de traîner Airbnb pourrait bien relancer le débat. Paris est déjà allé plus loin dans les sanctions en rendant l’immatriculation obligatoire.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei surpasse Apple et devient numéro 2 du marché du smartphone

Huawei a vendu davantage de smartphones que son rival Apple au cours du second trimestre de l’année. Le constructeur chinois s’impose désormais comme le deuxième plus important vendeur de smartphones dans le monde, juste derrière Samsung, l’actuel leader.  Huawei a…