Achats in-app : Google dédommagera des parents avec 19 millions de dollars

Maj. le 5 décembre 2014 à 10 h 30 min

Le modèle de type freemium avec des achats in-app est bien souvent adopté par les jeux sortant sur le Play Store. L’avantage est double pour les développeurs. A la base, le jeu est gratuit donc plus facilement téléchargeable par n’importe quel utilisateur sans bourse délier. Et deuxièmement, il est plus facilement possible d’engendrer de nouveaux revenus à une fréquence régulière, mais gare aux abus !

En jouant longuement à un jeu qui nécessite des achats in-app, il est même envisageable que le cumul des achats in-app puisse dépasser la valeur d’un prix fixe initial si il y en avait eu un. Il convient alors de séparer deux types d’achat. Il y a ceux qui aident voire sont obligatoires pour progresser dans le titre et il en existe d’autres qui ne concernent que la partie visuelle, typiquement de nouvelles tenues et accessoires pour son héros numérique.

Sauf que dans ces cas précis, la monnaie utilisée dans le jeu provient d’un porte-monnaie bien réel, celui de la carte bleue que vous avez associée à votre compte Google Play Store. Et que se passe-t-il quand vous prêtez votre tablette ou votre smartphone à vos chers enfants ? Et bien ils jouent et … dépensent sans compter ! Le comportement peut faire sourire mais il correspond à une réalité tant l’acte d’achat est facilité par la simplicité de la procédure bien intégrée aux softs de type freemium.

Tout le monde y trouve son compte, Google, les développeurs (les revenus de ce type ont doublé entre 2013 et 2014), sauf les parents d’enfants un peu trop curieux et joueurs. Il y a ponctuellement des affaires qui éclatent aux Etats-Unis à ce sujet sur différents stores y compris chez Apple. Google a durant un temps fait la sourde oreille, rappelant aux utilisateurs comment mieux se protéger avec les fonctions existantes mais la firme a finalement fait machine arrière.

Non seulement le géant américain s’est engagé à rembourser pour environ 19 millions de dollars aux parents touchés mais a aussi modifier certaines fonctionnalités du Play Store comme demander le mot de passe à chaque transaction. Très utile dans les cas évoqués dans cet article. Tout est bien qui finit bien mais n’oublions que les achats in-app font l’objet d’une véritable guerre avec des coups bas continuels entre Apple et Google pour ne citer qu’eux.

Via

Réagissez à cet article !
  • Freemium, le truc que je boycotte totalement. Ce type de ventes devrait être bannis.
    Je n’aime même pas les Jeux gratuits avec de la PUB.
    Je préfère payer mon jeu ou mon applications une bonne fois pour toute, sans pub.

    Je ne demande pas que toutes les applis soient payantes.
    Mais que l’on nous donne le choix de payer l’appli et donc sans PUB, ou de la prendre gratuitement avec de la PUB. Et bien sure sans achats in-apps.

    Le consommateur devrait avoir le choix!

    • Atlas

      Mais tu ne peux pas l’imposer malheureusement.

      • Et c’est bien dommage!
        Ça rend le monde du jeu vidéo sinistre.
        Regarde ccs go sur pc. Voilà où nous en sommes… Des couteaux papillons à 200 euros?
        La bonne blague.

        • Y0SHI

          En même temps CSGO a bien bide à sa sortie. TF2 est le seul jeu F2P ou les achats sont inutiles

          • Peu importe un bide ou pas ^^
            Ce que je souligne c’est que c’est de partout maintenant ces achats supplémentaires. Et ça casse toute la beauté d’un jeu.
            Avant on avait tous le même, au même prix.
            Et à coter tu avais tout les skins, maps supplémentaires, tout gratuitement.
            Aucune frustration de ne pas pouvoir avoir ce que le copain c’est acheter, ça n’existait pas. On s’échangeait tout ça, ont les créaient.

            Je te parle d’un temps où les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre mdr

          • Salim Lakhadari

            tu confond tout ou quoi tu nous parle de micro paiements genre acheter des camos ect et tu parles de skill ya que sur certains free to play de base que le fait d’acheter te donne du contenu vraiment avantageux par rapport a un joeur qui paierait pas , certains jeux vidéo non pas de dlc et personne ne t’oblige a les acheter de toute façon regarde bf , call of duty ect les dlc sont jamais de grande qualité

          • Je me suis arrêté à « etc », trop chiant à lire ce que tu écris, 2 virgules sur 6 lignes.

          • Salim Lakhadari

            Au, pire retourne, au, CP, aussi, ça pourra, t’aider,pour revoir,la, lecture, et, dans,ce,cas, pas,besoin,de,répondre

  • DaminouTav

    Je m’étais fait pirater mon compte Google sur lequel était enregistrer une CB, le gars a dépensé environ 300€ in-app sur une appli Sega chinoise … Heureusement, après un mail à Google ils m’ont très vite remboursé donc ils ne sont pas trop difficile :) (c’était il y a 2 mois)

  • Guest

    L’utilité de ne jamais mettre sa CB et d’acheter des coupons avec un code qui te met de l’argent sur le compte gplay. Aucun problème.

  • Tybbow

    Normalement, il y a une option dans le Play Store pour demander le mot de passe à chaque fois que l’on essaie de faire un achat..

    Bref… Je ne pense pas que Google soit uniquement fautif. Sachez vous responsabiliter un peu. Nous vivons dans un monde d’assisté.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google dévoile la liste des sujets les plus recherchés en 2017

C’est l’heure du récapitulatif de l’année 2017 ! Google vient de publier la liste complète, par pays et par thématique, des recherches les plus courantes sur son moteur de recherche. Quelles sont les sujets qui ont passionné les internautes cette année ?

Instagram : vous pouvez désormais vous abonner aux hashtags

Instagram ajoute une nouvelle fonctionnalité sur ses applications Android et iOS permettant à ses utilisateurs de s’abonner directement à un hashtag, comme on le fait pour un compte. Certaines publications populaires liées apparaîtront alors dans le fil d’actualité. Idéal pour suivre un sujet ou une tendance.