7 informations marquantes sur les Huawei P9 et P9 Plus

Les Huawei P9 et P9 Plus ont été annoncés hier après-midi, et avec eux toutes les technologies qu’ils embarqueront sur l’année pour contrer la concurrence. Voici donc les 7 informations les plus marquantes sur ces nouveaux téléphones.

Huawei était présent lors du Mobile World Congress 2016, mais n’avait pas souhaité profiter de l’événement et la concurrence difficile du salon pour présenter ses prochains smartphones haut de gamme. Il aura plutôt choisi d’organiser son propre événement, le Huawei #OO qui s’est tenu à Londres hier.

C’est lors de celui-ci que nous avons pu découvrir les Huawei P9 et P9 Plus, nouveaux fleurons de la marque intégrant de nombreuses améliorations non seulement à la formule éprouvée du constructeur, mais également marquante l’industrie entière.

Mais les conférences sont telles que noyés sous le flux de l’information, on aura tendance à se perdre sur les meilleures fonctionnalités du téléphone. Nous vous proposons donc les 7 informations les plus importantes sur ces 2 téléphones.

N°1 : double capteur photo conçu avec Leica

On ne va pas tourner autour du pot, la fonctionnalité la plus marquante des Huawei P9 et P9 Plus n’est autre que son double capteur photo. Conçu en partenariat avec le professionnel de la photo Leica, il propose une formule totalement différente du double capteur.

Plutôt que de proposer deux angles de vision différents, comme le propose le LG G5, les Huawei P9 proposent deux capteurs 12 MP quasi identiques à ceci près que l’un est un capteur RGB (couleurs), et l’autre un capteur monochrome (noir et blanc).

De quoi proposer à la colorimétrie plus précise et des contrastes bien plus appuyés. Les performances en basse luminosité ne seront pas pour autant en reste, grâce à des photosites de 1,25µm et une ouverture f/2.2. Un mode professionnel vous permettra par ailleurs de prendre le contrôle total de ce double capteur, pour en tirer toute la quintessence.

N°2 : le mode Grande Ouverture est de retour plus fort que jamais

L’une des autres caractéristiques marquantes de cet appareil photo en particulier, c’est son autofocus hybride combinant le laser, l’analyse de la profondeur et du contraste pour trouver le meilleur focus possible.

Et grâce à cela, le mode « Grande ouverture » réapparaît après que le Honor 6 Plus en ait déjà bénéficié. Elle permet de simuler les effets d’un bokeh grâce à la capture de la profondeur. De ce fait, le téléphone peut appliquer de manière logicielle un flou de l’arrière-plan pour mettre en valeur l’objet en premier plan.

Grâce à un petit curseur, vous pouvez simuler cet effet d’une ouverture f/0.96 à f/16 pour être sûr d’avoir le cliché final que vous souhaitez. Il ne s’agit bien sûr pas d’une vraie capture de profondeur de champ, mais l’effet logiciel est assez impressionnant pour être utilisé comme tel.

N°3 : dernier processeur maison, le Kirin 955

Le Mate 8 était déjà propulsé par le Kirin 950, et les deux P9 introduisent désormais le Kirin 955, une version plus évoluée de ce dernier proposant un SoC 8 coeurs cadencé à 2,5 GHz pour les 4 coeurs ARM Cortex-A72 et jusqu’à 1,8 GHz pour ceux ARM Cortex-A53.

Le SoC bénéficie donc d’une meilleure gestion de l’autonomie, en changeant dynamiquement des A53 plus économes aux A72 plus puissants. Le processeur est toujours gravé en 16nm FinFET, mais intègre désormais dans son SoC un ISP dédié à la reconnaissance de la profondeur.

N°4 : les deux téléphones sont en USB Type C

2016 est l’année de la progression du port USB Type C sur les smartphones, dont le format permet non seulement d’être plus petit, plus puissant et plus pratique que le micro USB classique que nous connaissions jusqu’alors.

Les Huawei P9 intègrent donc un port Type C, mais nous ne savons toutefois pas quelle norme de l’USB le téléphone supporte. Le chargeur officiel embarqué avec le téléphone propose du 5V/2A. Selon le constructeur, le téléphone peut gagner 5 heures d’appels en 10 minutes de charge et 50% en 1 heure.

N°5 : vous pouvez passer en 720p pour conserver de la batterie

Les téléphones du constructeur chinois possèdent déjà d’ordre général un mode d’économie d’énergie vraiment performant. Grâce au « Smart Plan« , vous pouvez ajuster les performances du SoC interne pour trouver le meilleur équilibre entre autonomie et puissance.

Les derniers téléphones de Huawei rajoutent une nouvelle option : la possibilité de passer la résolution du téléphone en 720p pour améliorer encore leur autonomie déjà très bonne. Nul besoin de redémarrer le téléphone qui plus est, l’activation de cette option demande simplement de fermer les applications en cours.

N°6 : les spécificités du Huawei P9 Plus

Bien que le P9 standard possède un écran LCD, le Huawei P9 Plus possède un écran 5,5 pouces Super AMOLED avec Press Touch, la réponse du constructeur chinois au 3D Touch d’Apple. Il possède également 4go de RAM et 64 go de stockage.

Ses haut-parleurs sont en stéréo, et il possède une batterie plus grosse de 3400mAh pour une meilleure autonomie. Petit bonus supplémentaire : il intègre un émetteur infrarouge. Pour le reste, il s’agit du même téléphone.

N°7 : date de sortie et prix en France

Dès la fin de la conférence, un communiqué de presse nous informait de la disponibilité de ces deux téléphones en France. Pour le modèle standard, le Huawei P9 sortira le 29 avril au prix de 549€. En France, seules 2 couleurs seront disponibles : Titanium Grey et Mystic Silver (soyons honnêtes : noir ou blanc).

Le P9 Plus sortira toutefois un peu plus tard, et sera disponible dès le 1er juin au prix de 699€. Là encore, seules deux couleurs seront disponibles malgré les 6 couleurs annoncées par le constructeur : noir ou or.

Des prix qui peuvent agacer, les deux smartphones étant annoncés par la rumeur comme bien moins coûteux, mais qui montrent que le constructeur chinois veut désormais conquérir les parts de marché de Samsung et Apple, ses 2 concurrents directs désormais.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Novage

    J’ai lu « manquante »

    Sinon la numéro 5 est très intéressante