5G : La commission européenne investit 50 millions d’euros dans la recherche

Date de dernière mise à jour : le 20 juin 2016 à 20 h 32 min

Alors que la 4G est encore balbutiante en France et commence tout juste à s’installer dans certains pays d’Europe, voilà que l’on nous parle de la 5G. La commission européenne vient en effet de nous signaler via sa porte-parole, la commissaire européenne chargée des Nouvelles Technologies, Neelie Kroes, que 50 millions d’euros seront alloués à la recherche et au développement afin de lancer cette nouvelle norme 5G, à l’horizon 2020.

Cette somme sera fournie sous la forme de subventions et sera accordée aux projets déjà existants. Le but étant de ne pas prendre de retard et de pouvoir faire évoluer la téléphonie mobile et le secteur des télécommunications en lui donnant un nouvel essor. Il est vrai que comme on le voyait hier, la moitié de la population mondiale sera équipée d’un mobile d’ici à 2018, mais d’ici là l’Europe aura vu son marché décliner. Ce qui n’est pas une bonne nouvelle au vu du nombre d’emplois que le secteur génère et du chiffre d’affaires produit. Toutefois, les innovations technologiques semblent être la porte de sortie idéale pour lui donner un second souffle. La 4G est déjà susceptible d’améliorer cette tendance et la 5G devrait prendre le relais.

La porte-parole rappelle qu’en 2020 le trafic des données mobiles sera 33 fois supérieur à celui de 2010, ce qui nécessite une amélioration urgente des infrastructures et de la technologie.

Les projets qui intéressent tout particulièrement la commission européenne sont nottamant ceux de Ericson (qui vient de rafler 16 millions d’euros) avec METIS. Il prévoit la multiplication par 1000 du trafic de données mobiles par zone cible en permettant aux opérateurs de servir plus d’utilisateurs simultanément. L’autre coeur de bataille de METIS est de s’inscrire durablement dans le tout connecté en accélérant la mise en place du réseau dans les objets du quotidien (voiture, tablettes, frigo, cumulus …). Enfin, il prévoit de travailler sur l’autonomie des appareils mobiles. Une bonne nouvelle qui ne fera pas de mal à nos mobiles et qui va dans le sens des tendances actuelles.

Pour finir, Mme Kroes a rappelé que « l’Europe a été à l’avant-garde mondiale en matière de technologie sans fil. Nous avons inventé la norme GSM, nous avons dominé dans le domaine des appareils, mais nous nous faisons distancer.[…] Je veux que l’industrie européenne soit pionnière en matière de 5G. »

Un bien beau discours qui semble résolument tourné vers l’avenir, mais qui ne fait pas avancer l’amélioration du réseau. Heureusement, que les choses commencent à bouger et que les bandes de fréquences 2G ont enfin été autorisées à porter la 4G. On peut espérer avoir des débits décents un peu partout en France d’ici à quelques mois.

via

Réagissez à cet article !
  • jeknoz

    Et dire que vers chez moi, on a à peine le GSM simple…….

  • Emilien Devos

    Au lieu de mettre de l’argent dans ça, ils devraient le mettre pour ceux qui en ont besoin !

    • jonathan lempernesse

      Et ça n’est pas tout, l’Europe a investi 700 millions d’euros entre 2007 et 2013 pour la recherche sur les réseaux dont une grosse partie pour la 4G.

  • Jonathan Simon

    50m pour une nouvelle norme?? autant dire un grain de sable pour construire le sahara…

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Xiaomi MIUI 9 : voici la liste des smartphones compatibles

Xiaomi déploiera dans les jours qui viennent MIUI 9, une nouvelle version de son OS dont bénéficieront près de 40 terminaux. La mise à jour sera mise en service à partir du 26 juillet mais n’apportera pas le même type de contenu pour chacun des produits.

44be1c8e4c489ba6ac4eb420594fcd3a""""""""""""""""""""""""