5 raisons d’acheter une tablette Android en 2016

Maj. le 7 mars 2018 à 22 h 50 min

Vous n’êtes pas possesseur d’une tablette Android, ou celle que vous possédez commence à dater ? 2016 sera une bonne idée non seulement pour en acheter une, mais également pour mettre à jour la vôtre, et nous vous donnons 5 raisons pour cela.

Acheter une tablette Android en 2016

Lorsque les tablettes sont arrivées sur le marché, tous les analystes s’accordaient à signer la mort du PC traditionnel pour le grand public. Mais il n’en a finalement rien été, et au contraire les tablettes Android ne séduisent plus depuis quelques mois déjà.

Pourtant, penser que celles-ci seraient mortes et enterrées serait une erreur. Elles sont simplement en besoin d’une révolution, afin de pleinement définir leur cadre d’utilisation plutôt que de se contenter de n’être que des « versions agrandies d’un smartphone ».

Et cette révolution démarrera en 2016. C’est pourquoi nous vous proposons 5 raisons d’acheter une tablette Android, ou de renouveler votre modèle vieillissant, dès cette année.

android-n-double-fenetre

Le système sera enfin prêt pour tout type de formats

Auparavant, Google a sorti des tablettes qui n’étaient pas forcément très optimisées pour une utilisation de la sorte. Si le format 7 et 8 pouces est parfait sous Android, c’est tout bonnement parce que le système et les applications sont majoritairement prévus pour un téléphone et que ce format ne choque pas grâce à cela.

Mais sur les tablettes 10 pouces, on sent tout de suite que mieux aurait pu être fait. Et Android 7.0 N et toutes ses améliorations vont dans le sens des tablettes, notamment grâce au support enfin natif du multifenêtrage qui permettra de palier à ce manque d’utilisation de l’espace.

Sur le côté pratique également, Android va évoluer en supportant directement un mode nuit à même le système. Quoi de mieux pour une tablette censée également être un lecteur de livres et de comics numériques ?

android-n-multi-fenetre

L’année de la productivité sur tablette

S’il y a un changement qui aura été remarqué sur ce secteur, c’est bien l’arrivée de la Microsoft Surface. Aujourd’hui arrivée en version 4.0, et se déclinant même en un mix tablette/ordinateur portable avec la Surface Book, elle a réussi à faire flancher même Apple dont la réponse est en demi-teinte avec l’iPad Pro.

Google a toutefois un réel coup à jouer, puisqu’il possédait déjà une place dans cet univers grâce à Chrome OS et ses Chromebook, largement adoptés comme machines d’apprentissage de l’outil informatique dans les écoles et parfaits compagnons des étudiants n’ayant pas 1000€ à mettre dans un MacBook.

2016 est l’année de la fusion entre Chrome OS et Android. Nous ne savons pas encore quelle forme prendra celle-ci, mais nous savons que Android 7.0 N supporte désormais les souris et les fenêtres redimensionnables. A l’image de Remix OS, et avec un bon form factor comme la Pixel C sortie bien trop tôt en ce sens, le système d’exploitation de Google va très certainement rapidement devenir un acteur majeur sur ce même secteur.

google pixel c chrome os

Google pousse les applications spécialisées pour les tablettes

Nous vous parlions dès le début de cet article d’un manque trop connu d’applications optimisées pour les tablettes, qui a freiné l’expansion de ce type d’appareils sur le long terme puisque c’est par elles qu’ils auraient pu effectivement supplanter un ordinateur.

Si l’expérience à moitié ratée de la Pixel C nous a permis de savoir un fait important, c’est bien celui-ci : Google travaille actuellement avec les développeurs pour améliorer et optimiser leurs applications pour tablettes.

Il y a donc fort à parier que dès la Google I/O qui se déroulera fin mai (et que nous couvrirons pour vous, cela va de soi), les annonces pleuvent sur des applications de productivité et de divertissements intimement liées à cette utilisation d’Android sur grand écran. Et ça ne sera pas trop tôt !

Sony Xperia Z3 tablet

Achetez maintenant, les prix baissent drastiquement

Ce qu’il y a de bien avec les renaissances aussi faciles à déterminer que celles-ci, c’est qu’un consommateur averti peut facilement en profiter. Pour le moment, le marché reste dans un contexte où les tablettes n’évoluent pas et chutent au contraire.

Mais tout cela va probablement changer. Et c’est pourquoi investir maintenant, sur le bon cheval, peut ne pas être une mauvaise idée : les tablettes haut de gamme fondent en prix, l’arrivée d’Intel sur l’entrée et le milieu de gamme a fait du bien aux appareils, et tout est à prix très accessibles.

Il s’agit alors juste de considérer quel constructeur sera le plus à même de mettre à jour ses appareils sous Android 7.0 dès sa sortie. On pensera donc nécessairement à Samsung sur ses derniers modèles, Sony et sa Xperia Z4, les tablettes Nexus bien évidemment… Le choix est vôtre, mais acheter dès maintenant est loin d’être une mauvaise idée.

Ou bien sûr, vous pouvez jouer la patience et attendre les prochains modèles. Et vous auriez tout aussi raison, puisqu’avec ces nouvelles fonctionnalités, il est certain que des form factor différents vont être produits cette année et particulièrement sur les combos PC portable / tablettes. Si cela ne vous touche pas toutefois : lancez-vous de suite !

nvidia-shield-tablet-k1

Les tablettes deviennent de vraies consoles de jeu

Et bien sûr, comment parler tablette sans parler jeux ? Pour beaucoup, les tablettes sont devenues comme les consoles portables de l’époque. Et il faut dire qu’avec des expériences comme Hearthstone, on serait tenté de l’accepter facilement.

Ce point précis est lui aussi en constante évolution, et notamment grâce à 2 acteurs en particulier : Nvidia, acteur principal de cette révolution, et Sony, qui en profite également bien qu’un peu tardivement et avec une philosophie différente.

C’est bien simple : les tablettes sont devenues un moyen de jouer comme un autre. Pour Nvidia, il s’agit-là de mettre en avant des expériences exclusives à sa plateforme, et particulièrement à ses SoC maison, portée généralement de l’univers PC et consoles (Borderlands 2, Metal Gear Rising Revengeance, Half-Life 2…).

Mais là où le constructeur américain et Sony se rejoignent, c’est le streaming local et par le Cloud : les deux proposent de jouer à ses jeux PC (via carte graphique Nvidia compatible) ou PS4 (via la console) directement sur divers supports, et supportent leur propre librairie de jeux dans le Cloud (GeForce NOW pour l’un, PlayStation Now pour l’autre) afin de jouer partout aux meilleurs titres.

Ce qui ne veut pas pour autant dire que le jeu Android est en berne, puisque la récente sortie de l’API Vulkan et les améliorations d’année en année des GPU mobiles promettent de belles révolutions en 2016. L’arrivée de la réalité virtuelle, vue comme un pilier d’évolution majeur sur ce secteur, pourrait être d’autant plus plaisante avec une tablette permettant une meilleure autonomie pour apprécier ces expériences.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Galaxy Note 9 : date de sortie, prix et fiche technique

Le Galaxy Note 9 sera le flagship de Samsung pour le deuxième semestre 2018. Date de sortie, prix, fiche technique, design, nous faisons le point sur toutes les informations qui nous sont parvenues jusqu’ici sur le smartphone. Ce dossier sera…

HTC U12 Plus : présentation officielle le 23 mai 2018

Le HTC U12 Plus sera présenté officiellement le 23 mai 2018 d’après un tweet de la branche allemande du constructeur. Le prochain flagship a déjà révélé quelques-uns de ses secrets à travers des photos volées de son design et nous…