4G : Orange et SFR attaqués par l’UFC Que Choisir pour publicité trompeuse

Maj. le 14 avril 2015 à 10 h 39 min

La 4G, véritable intérêt pour le consommateur ou simple argument commercial pour les opérateurs ? Telle est la question qui se pose depuis ce matin suite à un dépôt de plainte par l’UFC Que Choisir, à l’encontre des opérateurs Orange et SFR pour publicité mensongère. Comme le précise l’association de défense des consommateurs, la couverture effective des réseaux 4G des deux opérateurs historiques est largement en dessous des promesses faites dans leurs publicités respectives.

Alors chacun des deux opérateurs affirme dans ses publicités que son réseau 4G couvre 100% de la ville de Paris, il apparaît qu’en réalité, les réseaux 4G respectifs d’Orange et d’SFR couvrent seulement 79,3% et 75% de la capitale, laissant de côté une bonne partie du Sud-Ouest de la ville. Voila qui laisse supposer le pire pour ce qui est de la province.

sfr orange ufc

L’UFC Que Choisir s’attaque aux réseaux 4G d’Orange et SFR

Comme le précise le Président de l’association Alain Bazot :

D’habitude, nous attendons un peu avant de réagir, mais cette fois nous avons décidé de le faire, compte tenu de l’intensité de la campagne publicitaire faite autour de la 4G.

Si les réseaux 4G d’Orange et SFR sont actuellement dans le collimateur de l’UFC Que Choisir, en revanche il n’en est rien du côté de Bouygues Telecom qui assurerait une couverture de l’ordre de 99,4% de la ville de Paris et, par conséquent, à la hauteur de ses promesses comme on permit de le constater les 60 000 mesures réalisées par l’association à l’aide d’un Galaxy S3.

A également été pointée du doigt l’inégalité des débits 4G offerts par les deux opérateurs, d’abord parce que la bande de fréquence 800 Mhz offre des débits équivalents seulement au tiers ou à la moitié de la vraie 4G, ensuite parce que chacun des deux a souvent tendance à assimiler les débits H+ et Dual Carrier à du très haut débit alors qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une 3G améliorée.

D’ailleurs, à ce sujet, Le Monde a recueilli les témoignages de divers internautes, visiblement tous unanimes sur l’inefficacité des réseaux 4G français. On peut notamment lire : « La 4G me semble parfois plus lente que la 3G », « la 3G me suffisait largement », « Passer de la 3G à la 4G n’est pas forcément avantageux » ou encore « une carte qui ne reflète pas la réalité sur le terrain ».

Des propos malheureusement sans équivoque !

Et vous êtes vous satisfait de votre forfait 4G ?

Via

Réagissez à cet article !
  • BabaTheBeast

    Rhooo faut pas être mauvaise langue !!! C’est peut être vrai qu’on surfe 10 fois plus vite que lorsqu’on a un forfait 3G+ qui en gros tourne en edge 90% du temps. 10 fois plus vite que du edge, j’y crois ;)

    • Gabriel Manceau

      Si la 3G+ est en fait du Edge 90% du temps, on va enfin découvrir le 3G+ grâce au nouveau réseau 4G ? xD

  • jean-luc Mutabazi

     » un dépôt de plainte par l’UFC Que Choisir, à l’encontre des opérateurs Orange et SFR pour publicité mensongère » seulement les 2?!? Et Bouygues alors 40 million d’utilisateurs non mais ils sont complètement karatoké chez eux. il y a 60-70 millions d’habitants en France en gros SFR, Virgin, Free, Orange se partagent 20 millions d’abonnés (si on n’enlève pas les enfants de -10 ans)?!?

    -Sinon autre chose je trouve qu’ils sont passer trop vite au 4G, fallait déjà optimiser le 3G+ qui à mon avis est amplement suffisant, par là je veux dire le 3G c’est abusé qu’on ne l’ait pas partout à Paris, et cette histoire de 4G dans le métro me fais rire, déjà qu’il n’y a pas de 3G dans le métro ….

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange : après la banque, l’opérateur veut vous vendre de l’électricité !

Orange se voit bien comme un fournisseur d’électricité en France après avoir lancé des services bancaires. La stratégie de diversification continue. Les consommateurs pourront avoir recours aux services d’Orange pour le fixe, mobile, la banque et le courant électrique. D’ailleurs ce secteur n’est pas étranger à la firme française qui est présente dans de nombreux pays.