4G : les opérateurs n’arrivent pas à se mettre d’accord sur les investissements

Les opérateurs doivent se mettre au travail pour que le très haut débit soit proposé partout en France d’ici 2022. Il est question de fibre optique mais aussi de 4G afin de résorber rapidement la fracture numérique. Tandis que les opérateurs n’arrivent pas à se mettre d’accord concernant les modalités de ce déploiement.

4G investissements

Nous le savons, tous le monde n’aura pas accès au très haut débit de la même manière. Si les plus chanceux auront la fibre optique (FTTH) ou encore le câble, les autres devront se contenter de la 4G.

Plusieurs mesures sont envisagées par le gouvernement, comme le révèle LeMonde afin de trouver un compromis avec les opérateurs. La taxe IFER (imposition forfaitaire pour les entreprises de réseaux) pourrait se voir plafonner afin que les opérateurs investissent davantage dans leur infrastructure.

4G : les opérateurs ne trouvent aucun accord pour déployer de nouvelles antennes

Ensuite, les fréquences (900,1800 et 2100 MHz) ont également été évoqués puisqu’elles arrivent à échéance en 2021 pour SFR et Orange, tandis que Bouygues Telecom peut respirer car l’opérateur ne sera concerné que bien plus tard en 2024. Néanmoins, le trio souhaiteraient que leurs échéances soient repoussées à 2030.

Dans le cas où le gouvernement accède à cette demande des opérateurs, ces derniers devraient sans doute remettre la main à la poche.

Enfin, si les opérateurs s’entendent avec le gouvernement, entre eux c’est une toute autre histoire concernant les 5.000 à 15.000 antennes 4G qu’ils doivent déployer. Free souhaiterait proposer une mutualisation de ses infrastructures, SFR et Orange sont fermés sur la question et Bouygues Telecom veut trouver une alternative. L’un d’eux s’emporte : “Mutualiser signifie payer à Free son réseau. Pas question”.

De notre côté nous nous sommes fait notre propre avis le très haut débit via la 4G lors de notre test de la 4G Box de Bouygues Telecom.

La 4G Fixe pourrait faire un certain nombre de déçus. En attendant que les différents acteurs arrivent à trouver un accord, nous devrons patienter tranquillement et pendant ce temps là, l’horloge tourne.

Réagissez à cet article !
  • pok

    Le jour où ils ne se comporteront plus comme des gamins on pourrap eut être rattraper le retard

    • louis

      Enfin, plutôt des gosses de riches !

  • Grabo20

    Si seulement on avait gardé un opérateur national…

    • tabo56

      Entièrement d’accord avec toi. On ne serait pas autant à la traîne sur les réseaux mobiles et la fibre optique.

    • diordnAi

      Un opérateur national, je ne sais pas mais un réseau commun serait bénéfique à tous…
      Si les 4 opérateurs acceptaient de partager leur réseau (voire même de le fusionner) ce serait largement moins cher pour la maintenance (si on part du principe que coût divisé par nb. opérateurs) et surtout on aurait une couverture quasi-parfaite.

      • tabo56

        Entièrement d’accord avec toi. Si on avait eu des gouvernements avec des co.illes, ça fait longtemps que ça aurait été fait par l’état (ou imposé aux entreprises privées) mais malheureusement ce n’est pas demain la veille que ça arrivera…

  • Max de Méritens

    « Néanmoins, le trio souhaiteraient » à conjuguer au singulier

  • Spitfire

    Après ça gueule car la France est en arrière dans le classement mondial. …
    Bravo ?

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
ef6c3f5792e4b777280cc072110e64eaRRRRRRRRRRRRR