3D Touch : Apple attaqué pour violation de brevet, il n’aurait rien inventé

Maj. le 13 mars 2018 à 21 h 43 min

Le début de l’année 2016 est décidément mouvementé pour Apple. La firme est attaquée pour violation de brevet par une entreprise qui affirme être à l’origine de la technologie 3D Touch. Apple n’aurait donc rien inventé. Explications.

iphone 6s force 3d touch

3D Touch, c’est la nouvelle fonctionnalité phare de l’iPhone 6S. Le principe est simple : une pression plus forte sur l’écran déclenche l’ouverture de nouvelles fonctionnalités. Huawei a également intégré cette technologie dans le Huawei Mate S 128 Go sous le nom Press Touch.

Le problème pour Apple, c’est que la firme n’aurait rien inventé. Elle est attaquée par la société Immersion, spécialisée dans les technologies haptiques (celle utilisée par l’iPhone 6S donc) qui a déposé une plainte auprès de l’Internation Trade Commission (ITC). Immersion accuse Apple d’utiliser sans autorisation certains de ses brevets, notamment ceux décrivant des systèmes de retour haptiques comme ceux utilisés dans la technologie 3D Touch.

Même si nous sommes satisfaits de voir que certains dans l’industrie reconnaissent la valeur du Haptique et l’adoptent dans leurs produits, c’est important pour nous de protéger notre activité contre les infractions sur la propriété intellectuelle de façon à préserver l’éco-système que nous avons construit et les investissements que nous avons mis en place afin de préserver notre avance sur les technologies haptiques – Victor Viegas, CEO d’Immersion –

Si le CEO d’Immersion parle de brevets portant sur des technologies, il est néanmoins plus pertinent de préciser qu’il s’agit avant tout de licences portant sur des concepts généraux liés à la technologie haptique. Aucune technologie n’a en fait vraiment été développée par Immersion.

Ces pratiques sont qualifiées par Apple de patent-trolls, c’est-à-dire que des entreprises font des brevets à partir d’idées ou de concepts afin de bloquer ou de dégager des revenus sur le dos d’autres entreprises utilisant ces mêmes concepts ou idées.

Quoi qu’il en soit, Immersion réclame des dommages et intérêts à Apple et souhaite un accord de licence avec la firme de Cupertino. Une manière de dégager des revenus pour chaque iPhone 6S vendu. Par le passé d’autres ont déjà tenté le même type de manoeuvre et Apple n’a pas hésité à aller devant les tribunaux. Comme dirait un grand philosophe : « y’en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes ».

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !