20 millions de smartphones ont été vendus en France en 2015

En 2015, en France, la croissance des ventes des smartphones a atteint 12 %, soit une moyenne supérieure à celle du marché mondial (10,1%). Nos confrères de GFK nous indiquent que ce sont ainsi plus de 20 millions de smartphones qui ont été vendus l’an passé dans notre pays.

Ainsi plus de 24,6 millions de téléphones mobiles sont en circulation dans notre pays, dont 8 sur 10 était des smartphones l’an dernier (contre 76,4 % en 2014).

GFK constate qu’au cœur des ventes, le format classique du smartphone s’approche « un peu plus du 5 pouces ». A titre de comparaison, en 2014, 21 % des smartphones vendus en France étaient de cette taille, avec une moyenne de 4,4 pouces.

La moyenne du prix reste « plutôt stable » à 184 € TTC. En revanche, les smartphones 4G ont le vent en poupe puisqu’ils représentent 50 % des appareils vendus. Des smartphones plus performants et plus grands, mais pour le même prix, ce qui explique le ralentissement de la valeur du marché français, à 3,5 milliards d’euros. De plus, nous avions vu que 2015 était l’année des déceptions pour le marché des smartphones, en terme d’innovation.

Les accessoires ont aussi la côte puisque l’an dernier, eux-seuls ont rapporté 400 millions, soit une augmentation de 25 %. Sont classés dans une autre catégorie les « objets connectés » de type, bracelet, montre, qui ont permis de dégager 760 millions d’euros, soit une augmentation de 35 % par rapport à l’an dernier. L’Apple Watch a d’ailleurs dévoré ses concurrentes, sur ce marché des montres connectées.

Michel Mathieu, directeur des marchés Image et Telecom chez GFK s’exprime : « C’est donc 1,2 milliard d’euros générés directement ou indirectement par l’essor du smartphone, soit un peu plus d’un tiers du chiffre d’affaires des terminaux ».

Pour ce qui est de la distribution, GFK estime que « l’équilibre au sein des points de vente semble trouvé avec une distribution grand public légèrement majoritaire face aux réseaux opérateurs ».

Il faut tout de même savoir que la distribution domine largement sur l’entrée de gamme, grâce à l’avènement du sans-engagement et au fait que le smartphone se doit démocratisé. Le haut de gamme est logiquement vampirisé par les opérateurs, avec notamment les forfaits subventionnés qui permettent à l’utilisateur de s’offrir un tel produit.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Zoz

    « 24,6 millions de téléphones mobiles sont en circulation dans notre pays », petit fail, « c’est 24,6M de mobile vendu en 2015 »

  • Romain Bonneaud

    moi jai craqué pour le s6 edge