18 mois de prison pour avoir volé des photos de célébrités nues

Il y a 2 ans, un événement avait tout simplement explosé l’utilisation de bande passante sur internet : le « Fappening », au cours duquel un pirate a dévoilé des photos privées de nombreuses célébrités sur le net en ayant piraté l’accès à leur compte iCloud privé. Aujourd’hui, ce pirate du nom de Ryan Collins a été condamné à passer 18 mois en prison.

fappening-2014

Jennifer Lawrence, une des victimes les plus médiatisées du fappening

Vous souvenez-vous de 2014 ? Au cours de cette année, un événement extrêmement frappant pour la sécurité de nos informations privées a marqué l’actualité : tendrement nommé le « fappening » par internet (on ne vous le traduira pas), il a vu de nombreuses photos dénudées de célébrités apparaître sur le net.

Evidemment, Apple étant l’industriel concerné dans l’affaire, celui-ci avait réagi en renforçant d’autant plus la sécurité de ses comptes iCloud. Quant au pirate responsable, nous avons désormais le verdict sur sa condamnation après 2 ans de procès.

Ryan Collins a été arrêté en mars et inculpé de piratage sur « au moins 50 comptes iCloud et 27 comptes Google« , appartenant à de nombreuses célébrités comme Jennifer Lawrence, Kim Kardashian ou encore Kate Upton. Il est condamné à 18 mois de prison fermes.

Le tribunal a détaillé la procédure employée par celui-ci. Par des méthodes de social engineering, en envoyant des faux mails en provenance des gestionnaires de ces plateformes, celui-ci a pu récupérer le couple identifiant/mot de passe de ces personnes et ainsi prendre le contrôle de leurs plateformes pour récupérer ces photos intimes.

Il s’agit donc avant tout d’une erreur humaine qui aura conduit à ce « fappening », et pas un manque de sécurité des plateformes. On vous conseillera donc plus que jamais d’activer la vérification en deux étapes sur votre compte Google.

Un autre suspect, Edward Majerczyk, a été lui aussi condamné. Mais la justice cherche encore le responsable des uploads de ces photos sur le net.

   Suivez nous sur Facebook   


  • Mots-clés

Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Atlas

    On se rappellera de cette histoire que tout le monde a dit qu’iCloud avait été piraté (alors que ce n’était pas le cas) et que personne n’a parlé du fait que Google était touché.

    • Kevin B.

      Pourtant Apple est bien plus majestueux qu’Apple, n’est-ce pas ?

    • Thenices

      T’es encore en vie toi ?

      • Atlas

        T’es qui?

    • crachoveride

      Dans les 2 cas il agissait d’une erreur humaine SEULEMENT pour ce hacker, car d’autres comptes icloud se sont bel et bien fait piraté sans parlé de faute humaine (bien qu’il s’agisse de minorité fort heureusement et avant la mise en place de l’identification en 2 étapes qui existe depuis belle lurette sur gmail).

      Bref c’est une technique courante qui existe encore aujourd’hui que ça soit pour Facebook, Twitter, même les comptes Free, Steam, Origin etc..

      • Atlas

        Au moment du piratage l’authentification à deux étapes existait déjà.
        Elle est d’ailleurs remplacée par un nouveau système maintenant.

  • benjisop

    Le vol de comptes sur ce genre de plate-formes (facebook, twitter également) est souvent du au phishing ou à une erreur de l’utilisateur parce que sinon ce sont tous les comptes qui auraient été siphonnés dans la base de données.